Friday, October 2020

ORAN: réouverture des locaux de la FARD et de l’AFEPEC

Les locaux des deux associations féministes d’Oran à savoir là FARD et l’AFEPEC ont été réouvert cette matinée d’après un communiqué d’Amnesty international.
Mises sous scellé le 27 février dernier, cette action de la part de l’APC d’Oran a fait réagir plusieurs membres de la société civile. Finalement, les autorités locales reculent et réouvert les sièges des deux organisations.
Par ailleurs, »les deux associations sont encore dans une situation précaire, n’ayant toujours pas reçu d’agrément formel des autorités, en dépit de leur demande de mise en conformité avec la loi 12-06 relative aux associations, extrêmement restrictive », écrit Amnesty dans le même communiqué. L’organisation internationale plaide pour  » une nouvelle loi garantissant la liberté d’association avec un régime déclaratif, en conformité avec la Constitution de 2016 et les standards des droits humains ».

Input your search keywords and press Enter.