Sunday, January 2021

Pourrissement dans le secteur de l’éducation, va-t-on vers la dissolution du CNAPEST ?

Le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (CNAPEST) encourt le risque de la dissolution après le bras de fer qu’il a engagé avec le gouvernement.

Le  ministère du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale a saisi le syndicat et lui a remis une lettre dont laquelle, il lui rappelle le caractère « illégale » de la grève qu’il a enclenché le 30 janvier dernier, a appris DMA de bonne source. La lettre du ministère indique aussi que les adhérents du syndicat sont en situation d’illégalité, ajoute la même source.

Cette lettre est une procédure préalable avant de passer à la saisine de la justice pour, semble-t-il, retirer au syndicat son récépissé d’enregistrement. « Le ministère du travail va très probablement saisir la justice en demandant  le retrait du récépissé d’enregistrement du CNAPEST », explique-t-on.

Si le ministère de travail passe à l’acte et provoque la dissolution du CNAPEST,  la situation dans le secteur de l’éducation national sombrera d’avantage dans le pourrissement, surtout que des dizaines d’enseignants ont été déjà licenciés. D’ailleurs, Mohamed Chaïb Draa Tani, conseiller au ministère de l’Éducation nationale, a fait état ce matin lors d’un passage à la radio nationale, de 581 licenciements à Blida et 19 000 enseignants qui risquent le même sort.

Input your search keywords and press Enter.