Monday, May 2021

Le premier examen de DEMS boycotté, plusieurs médecins résidents arrêtés à Alger

Au moins une cinquantaine de médecins résidents ont été arrêtés, ce lundi matin, par la police alors qu’ils se dirigeaient à la faculté de médecine de Ben Aknoun pour marquer leur solidarité avec les candidats à l’épreuve d’Ophtalmologie de l’examen de DEMS (Diplôme d’études médicales spécialisées).

Selon le Dr Yassine Belhi de la cellule de communication du Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra), « c’est au niveau de Chateauneuf qu’ils ont été interpelés par des policiers en civil, puis embarqués dans des fourgons en directions de différents commissariat de la capitale dont Ben Aknoun, Kheraïssia et Zeralda ».

Des arrestations « sans aucun motif », dénonce le représentant du Camra qui précise que l’un des déléguées du bureau national, en l’occurrence le Dr Mariem Hadjab « a été blessée ». Certains médecins résidents ont déjà été relâchés tandis que d’autres se trouvent toujours dans les commissariats.

S’agissant du boycott du premier examen de DEMS, « sur près de 70 candidats au niveau national, seul cinq médecins résidents issus du corps militaire l’ont passé ». « Une réussite », commente le Camra.

Input your search keywords and press Enter.