Privatisation des EPE, le silence radio d’Ali Hadad et la danse du ventre de Sidi Saïd

La décision du président de la République de soumettre à son aval toute privatisation à venir des entreprises publiques, processus enclenché et entériné par Ouyahia, Ali Haddad et Abdelmadjid Sidi Saïd lors de la tripartite du 23 décembre dernier, a fait réagir le patron de l’UGTA.

En effet, le SG de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, a déclaré hier lors d’une rencontre avec les syndicalistes de son organisation, à Bordj Bou Arréridj, que, désormais, « les décisions relevant du terrain économique émaneront du président de la République », confirmant ainsi le veto de la Présidence contre la décision du Premier ministre. Le premier responsable de la centrale syndicale se dit « fier » que « les bonnes décisions économiques qui sont dans l’intérêt des travailleurs émanent du président de la République ».

Revirement de 180 degrés

Cette sortie du patron de l’UGTA vient quelque jour après avoir défendu bec et ongles les décisions de la tripartite concernant la privatisation de certaines entreprises publiques, marquant ainsi un revirement de 180 degrés. Il faut dire que Sidi Saïd est un habitué de la danse du ventre en soutenant une décision et son contraire en quelques jours seulement. Ainsi, le patron de l’UGTA lâche Ouyahia au milieu de « la tempête » sans donner aucune explication fiable de son soutien à la privatisation des EPE.

Ali Haddad a disparu des radars

Quant au troisième signataire du pacte relatif au partenariat entre le secteur public et le secteur privé, à savoir Ali Haddad, président de l’organisation patronale FCE, il est aux abonnés absents. Pas un mot sur l’instruction présidentielle  qui remet en cause ce qui a été signé par le FCE. Ali Haddad ne s’est pas exprimé depuis plus d’une semaine lorsque les fuites dans la presse nationale commençaient à mettre en avant l’opposition de la Présidence à ce processus de privatisation.

Si Abdelmadjid Sidi Saïd a réajusté sa position en fonction de l’instruction présidentielle, il est attendu qu’Ouyahia et Ali Haddad répondent ce week-end, à l’occasion de la tenue du conseil national du RND pour le premier et en marge de la conférence-exposition sur la transition énergétique organisée par le FCE, pour le deuxième.

 

Lire aussi: Le PT confirme la décision de la présidence concernant les privatisations 

 

Input your search keywords and press Enter.