Saturday, October 2020

Réception jeudi des médicaments en pénurie destinés au traitement du cancer pédiatrique

La Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) recevra ce jeudi un don constitué d’une quantité de médicaments, en pénurie ces derniers jours, pour le traitement du cancer pédiatrique, a déclaré à l’APS la directrice de pharmacie et des équipements médicaux au ministère de la Santé, Wahiba Hadjoudj.

« La PCH a pris des mesures urgentes pour acquérir les médicaments destinés au traitement du cancer pédiatrique en pénurie ces derniers jours. Le premier lot arrivera en Algérie ce jeudi tandis que le deuxième sera reçu au cours de la semaine prochaine », a précisé Pr. Hadjoudj.

Rappelant que la PCH avait auparavant acquis une quantité de ces médicaments, mais elle n’était « pas suffisante », elle a relevé que cette pénurie était due à plusieurs facteurs, dont la crise sanitaire mondiale actuelle, en sus de la pression subie par l’industrie pharmaceutique mondiale, notamment en ce qui concerne « les deux médicaments actuellement en rupture en Algérie » fabriqués uniquement en Chine et en Inde, ainsi que la suspension du transport aérien.

Elle a assuré la disponibilité d’autres molécules destinées au traitement du cancer au niveau des établissements hospitaliers.

La PCH a mis en place tous les moyens nécessaires pour acquérir cette substance vitale offerte sous la forme de « don », en attendant l’arrivée d’une autre commande pour répondre aux besoins nationaux. Cette institution recevra le deuxième lot au cours de la semaine prochaine.

Dr Hadjouj a tenu à préciser qu’il ne s’agissait pas de «grandes pénuries», mais de simples perturbations d’approvisionnement de certains établissements hospitaliers et le problème a été résolu, grâce à la coopération de ses établissements qui se sont partagés les quantités disponibles.

Quand aux médicaments destinés au traitement d’autres maladies, la responsable a nié «toute perturbation dans ces produits», ajoutant qu’aucune pénurie dans la matière première de fabrication des médicaments n’a été enregistrée en dépit de la crise sanitaire que connaît le monde.

Les autorités publiques avaient installé un couloir vert depuis le début de la pandémie pour faciliter l’acquisition de médicaments et leur exonération des taxes et droits de douane, a-t-elle rappelé.

Des facilités ont également été accordées à la Pharmacie centrale des hôpitaux pour lui permettre de conclure des marchés de gré à gré dans le but d’assurer les médicaments aux citoyens, a-t-elle poursuivi.

Elle a précisé, en outre, que les programmes d’importation présentés par la Pharmacie centrale des hôpitaux au ministère de la santé en 2020 «ont été scrupuleusement respectés», en dépit de certains dysfonctionnements induits par la crise sanitaire mondiale qui «seront palliés dans ces quelques prochains mois».

Input your search keywords and press Enter.