Répression des résidents à Oran, plusieurs blessés

Plusieurs médecins résidents ont été blessés, ce dimanche 13 mai, à Oran, après l’intervention des forces de l’ordre qui ont empêché leur marche. Les forces antiémeutes mobilisées et stationnées en forces devant le CHU de la wilaya, ont fermé le portail devant les participants à l’action régionale initiée par le Camra.

Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que les échauffourées commencent. Devant l’insistance des résidents à ouvrir le portail et sortir dans la rue, les éléments de la police antiémeutes ont recouru à la répression à coup de matraque, comme le montrent des vidéos et images postées sur les pages facebook du Camra.

Les blouses blanches ont répétés des slogans tels que « Hallou lbiban ya lhaggarin », « pouvoir assassin », « maranach khayfin » ou encore « Ya Ouyahia, Ya Ouyahia, maranach khayfin ».

Selon des sources médicales, des médecins résidents du CHU Mustapha Pacha d’Alger, qui tenait ce matin une assemblée générale, sont sortis manifester à la Place 1er Mai, « en solidarité avec leurs collègues d’Oran », après avoir vu les images de la repression.

Input your search keywords and press Enter.