Thursday, January 2021

Scandale : La proposition indécente d’un employeur à une demandeuse d’emploi

Le harcèlement sexuel, les propositions de relations discrètes par les employeurs pour garder un emploi ou pour l’avoir, et les différents types de violences faites aux femmes, sont de plus en plus osés et sans aucune retenue ni respect des valeurs des droits humains.

Parmi les plus fréquentes situations à laquelle sont confrontées les jeunes filles ou les femmes postulants pour un emploi, c’est les conditions des employeurs. Qu’il s’agisse de petite, de moyenne ou de grande entreprise, de plus en plus de patrons proposent, en effet, en échange de l’emploi souhaité, une « relation discrète ».

Les cas de « proposition indécente » afin d’accepter une postulante à un emploi,  sont légion.

Et pour des raisons évidentes, par crainte notamment du « regard accusateur » de la société bon nombre de victimes, préfèrent « encaisser » que de porter plainte.

Pour faire la lumière sur ces pratiques scandaleuses et sans limites, DMA est allée à la rencontre de l’une de l’une d’entre elle. Son histoire est à peine croyable. C’est pourtant une vérité à laquelle il faudrait faire face dans une société qui a tendance à mettre ses valeurs de côté.

En effet, A.B, est une jeune fille âgée de 30 ans, résidente à Tizi-Ouzou. Elle travaille depuis sept années à Alger. Actuellement en poste comme secrétaire dans une boite de communication à Alger-centre, sur un coup de tête, elle se décide à changer d’air.

Ainsi, elle postule ailleurs, par e-mail comme, nous avons pu le vérifier  sur  captures d’écran. Sa demande est acceptée. Mais à sa grande surprise, le  patron, « la veut » pour autre chose que comme employée. Les preuves qu’elle fournies a DMA attestent le bien fondé de son histoire. Ce serait le début d’un aller sans retour pour elle.

Les photos des captures d’écrans (nous avons effacer les noms à la demande de la victime)

 

 

Input your search keywords and press Enter.