Saturday, September 2020

Tebboune ordonne la restauration des « vielles mosquées »

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, mercredi, avoir ordonné la restauration de toutes les « vielles mosquées » d’Algérie.

Dans un message adressé à l’occasion de la célébration de la Journée du Savoir (Yaoum El Ilm) le 16 avril de chaque année, Tebboune a écrit : « j’ai ordonné la restauration de toutes les vielles mosquées d’Algérie, à leur tête la Mosquée Sidi Lakhdar à Constantine où le Cheikh Abdelhamid Ben Badis donnait des cours de Tafsir (exégèse) et Hadith, notamment l’explication d’El Mouata de l’Imam Malek, qu’Allah lui accorde la Félicité ».

Et d’ajouter « cette décision procède de l’attachement de l’Etat à préserver cet édifice comme source de rayonnement religieux et culturel et témoin de la place de cet Homme dans l’histoire de la renaissance de la nation ».

le Président a ajouté : « Que sont nombreux, les grands Hommes auxquels a donné naissance cette terre sainte et qui ont marqué l’histoire de leur empreinte grâce à leurs sacrifices, hauts faits et abnégation, tels que l’érudit Sidi Mohamed Belkebir spécialiste du rite Malikite, le Cheikh Abdelkrim El Maghili El Tlemçani, hôte de Touat où il fut inhumé, ainsi que les Cheikhs des Zaouia Tidjania, El Kadiria, Rahmaniya, El Hibria et la Zaouia El Hamel, outre le saint patron d’Alger, Sidi Abderrahmane At-Thaâlibi, pour ne citer qu’eux ».

Tebboune réitère sa promesse pour une réelle renaissance

Le président Tebboune a réaffirmé, mercredi, sa promesse d’accorder un intérêt à la famille éducative pour opérer « une réelle renaissance nationale où l’Ecole sera réhabilitée dans ses trois paliers ».

« Je réitère une promesse faite devant vous, lors de mon discours de prestation de serment, de soutenir matériellement et socialement l’enseignant et le chercheur pour opérer une réelle renaissance nationale, où l’école sera réhabilitée dans ses trois paliers, où l’Etat recouvrera son autorité et où ses enfants, filles et garçons, se livrent à la concurrence au service de leur pays avec abnégation, en s’inspirant de leurs vaillants aïeux et de la Déclaration du 1er Novembre, qui demeurera à jamais une source d’inspiration, voire la référence même de notre politique ».

Après avoir rendu hommage à la famille de l’Education et de l’Université et aux porteurs de la pensée, le Président Tebboune à éprouvé « la peine et la tristesse de ne pouvoir célébrer cette année la Journée du savoir » en raison « de la pandémie du COVID-19 ».

« Aujourd’hui l’Algérie affronte courageusement la pandémie du nouveau coronavirus en s’inspirant de ces éminents Hommes la patience face à l’épreuve et la détermination renouvelée au sacrifice pour la patrie », a souligné le Président Tebboune, ajoutant qu' »elle œuvre à la promotion de la science et du savoir pour donner à l’Algérie la véritable place scientifique et civilisationnelle qui lui sied dans le concert des nations.

« De même qu’elle s’attèle à la consécration des vertus de la morale pour construire une société qui compose harmonieusement et naturellement authenticité et modernité en consolidation des fondements de la Nation et préserver son identité, ses valeurs et sa cohésion nationale », a-t-il ajouté.

Il a réaffirmé que « cette situation de crise nous a permis de « découvrir nos capacités scientifiques, fortes de nos médecins qui sont à l’avant-garde de la lutte contre cette pandémie.

Elle a, aussi, offert à notre jeunesse l’occasion de s’affirmer et de mettre en avant ses capacités et toute sa force d’interaction avec les épreuves que traverse le peuple, et ce à travers un apport quotidien et des initiatives qui s’ajoutent à l’effort national visant un retour à la normale », soulignant que ces initiatives « dénotent la compétence scientifique de nos jeunes en matière d’innovation de moyens, d’équipements et de plates-formes numériques, voire d’actions bénévoles à même d’alléger les souffrances des malades et la pression qui pèsent sur le personnel soignant ».

« Toutefois, ces efforts demeureront insuffisants si un quelconque relâchement venait à être enregistré concernant le respect des mesures préventives et du confinement », a précisé le Président, réitérant son appel à tous les citoyens, « alors que nous nous rapprochons du bout du tunnel », pour « plus de discipline, de vigilance et d’entraide, dans l’intérêt de tous et pour prémunir notre pays contre tout malheur ».

Input your search keywords and press Enter.