Saturday, December 2018

Transfert illicite de devises au port d’Annaba: l’ex-directeur régional des douanes, Hamel Belkheir, poursuivi en justice  

Le tribunal d’Annaba a ordonné la  mise sous contrôle judiciaire de huit (8) douaniers exerçant au port d’Annaba  et la libération provisoire de neuf (9) autres dont un ancien directeur régional des Douanes d’Annaba , lors  de leur comparution dans une affaire de « transfert illicite de devises vers l’étranger et de trafic de conteneurs de produits contrefaits », a rapporté l’agence officiel APS citant les avocats de la défense.

Ainsi, l’APS confirme les informations fuitées récemment sur l’implication de l’ex-directeur régional des douanes, Hamel Belkheir, et néanmoins frère du général Hamel, ex-patron de la police limogé dans le foulée de l’affaire de la cocaïne, dans cette affaire. L’ancien directeur des douanes d’Annaba a été nommé directeur régional des douanes à Tlemcen le 22 juin dernier, soit quatre jour avant le limogeage de son frère le général Hamel de la tête de la police.

Même s’il y a libération provisoire pour monsieur Hamel Belkheir aux cotés de 08 autres cadres des douanes, cette comparution confirme les poursuites dont fait l’objet ce cadre après plusieurs semaines d’informations de deuxième mains sans que des sources officielles les confirment. Surtout que le même directeur a été nommé à Tlemcen ce qui a crée une sorte de confusion qui ne faisait que grandir l’épaisseur de l’écran de fumé jeté sur cette affaire.

Selon les mêmes sources, la comparution devant le procureur de la république près du tribunal d’Annaba a été entamée mercredi et s’est poursuivie jusqu’à jeudi soir. Il s’agit des cadres et des agents douaniers d’Annaba  ainsi qu’un déclarant en douanes, qui sont poursuivis pour introduction sur le marché de produits contrefaits et transfert illicite de devises vers l’étranger.

Les faits de cette affaire remontent au mois de  janvier dernier  quand une enquête a été ouverte par les services compétents suite à des opérations d’importations et de déclaration douanière illégale a ajouté la même source soulignant qu’un agent douanier a subi, dans le cadre de cette même affaire, des pressions allant jusqu’à son licenciement pour avoir dénoncé ces pratiques.

L’enquête dans cette affaire sera poursuivie après les vacances judiciaires, a-t-on conclu. En tous cas, il y a aura désormais bel et bien un procès qui déterminera les coupables et les innocents dans cette énième grave atteinte à l’économie nationale.

Input your search keywords and press Enter.