Wednesday, June 2019

Un migrant guinéen témoigne: « Les militaires algériens ne nous ont pas frappés »

Le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, était en visite en Guinée pendant les trois derniers jours. Sa visite a coïncidé avec le retour de Guinéens renvoyés d’Algérie. La chaine de télévision allemande DW a interrogé un des migrants renvoyés qui livre un témoignage remettant ainsi en cause les dernières déclarations de certains ONG sur la migration en Algérie.

Lire aussi: HRW accuse l’Algérie « d’expulser les migrants de manière dégradante »

Selon le témoignage du migrant Guinéen, Bangaly Condé, publié par le site de la chaine de télévision germanique, « le militaires algériens ne les ont pas maltraités ».

M.Bangaly Condé a dénoncé les passeurs les qualifiant de « Mafia », qui les obligent de changer d’identité et ne pas se présenter comme des guinéens mais comme des nigériens ou maliens.

Poursuivant son témoignage, Bangaly Condé a confié à DW TV, qu’ « une fois devenu malien », il  a pris le chemin vers l’Algérie. «  Ce n’est pas facile d’entrer en Algérie », a-t-il relaté. Et d’ajouter : « Les militaires algériens nous ont emprisonnés pendant deux jours mais ils ne nous ont pas maltraités. Ils ne nous ont pas frappés. Il faut dire les choses comme elles sont, puisque c’est la vérité ».

Input your search keywords and press Enter.