Tuesday, September 2021

Une première historique : Le procureur de Sidi M’hamed requis l’acquittement des hirakistes

La nouvelle a fait le tour de la toile dès que les activistes ont commencé à la diffuser sur les réseaux sociaux. Le procureur de la république près du tribunal de Sidi M’hamed a plaidé ce dimanche l’acquittement d’une vingtaine de hirakistes poursuivis en justice pour « attroupement non armé ».

C’est une surprise de plus à ce tribunal qui a défrayé la chronique par sa dureté à l’égard des manifestants poursuivis en justice depuis des mois. Il était jusqu’ici presque impossible d’arracher un acquittement de ce tribunal ces derniers temps. Ce tribunal a été même la cible des manifestant à cause des poursuites et des condamnation contre des hirakistes et des animateurs du mouvement populaire. Mais ce dimanche ce n’est pas uniquement le juge qui a prononcé l’acquittement.

A la surprise générale, le procureur de la République près du tribunal de Sidi M’hamed a requis la relaxe  de 16 manifestants arrêtés lors des manifestations du 48e vendredi à Alger. Mais pas uniquement. « Les Algériens marchent d’un pied ferme vers l’Algérie nouvelle, une Algérie où la justice sera libre et indépendante. Les Algériens scandent des slogans réclamant une justice libre et indépendante. Pour cela, j’assume mes responsabilités en tant que représentant du parquet. Pour que personne ne dira que les juges reçoivent des directives d’en haut, le parquet demande l’acquittement », a plaidé le procureur dans un ton qui tranche avec ce que nous ont habitué les procureurs du tribunal de Sidi M’hamed. C’est même une première historique dans les annales de la justice algérienne.

Plusieurs activistes et membres du collectif d’avocat ont diffusé ces propos sur les réseaux sociaux. « Je ne peux pas être contre ce que veut le peuple », a-t-il également tonné.

Input your search keywords and press Enter.