Monday, July 2019

Zemali: 35 syndicats n’ont communiqué aucune information sur les éléments permettant d’apprécier leur représentativité

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, a révélé mercredi à Alger que 35 syndicats n’avaient communiqué au ministère du Travail dans le délai légal (31 mars) aucune information sur les éléments permettant d’apprécier leur représentativité.

« Trente cinq (35) syndicats sur 65 inscrits au niveau du ministère du Travail n’ont transmis, dans le délais légal (31 mars dernier), aucune information sur les éléments permettant d’apprécier leur représentativité, notamment à travers la présentation d’une liste nominale complète des adhérents, les montants des cotisations et leurs numéros d’affiliation à la sécurité sociale », a déclaré le ministre à la presse en marge de la rencontre avec les directeurs de wilaya de la Caisse nationale de Sécurité sociale des Non-Salariés (Casnos) ».

De ce fait, M. Zemali a indiqué que les syndicats qui n’ont pas encore confirmé leur représentativité, conformément à la loi, « n’ont pas le droit de présenter une plate-forme de revendications ou de participer aux négociations ou d’appeler à la grève ».

Le ministre a fait savoir que « 16 syndicats ont transmis jusqu’à présent au ministère du Travail des informations suffisantes permettent d’apprécier leur représentativité, tandis que 14 syndicats ont communiqué des informations incomplètes à ce sujet », ajoutant que des correspondances leur ont été adressées pour la révision des listes des adhérents soumises par ces syndicats ».

Le premier responsable du secteur a souligné que les services de l’Inspection du Travail « sont mobilisés au niveau national pour vérifier les listes soumises par les syndicats au sujet de leur représentativité ».

Le ministère du Travail avait appelé touts les syndicats à transmettre, avant le 31 mars 2018, toutes les informations relatives aux éléments permettant d’apprécier leur représentativité syndicale.

Par ailleurs, M. Zemali a évoqué le Dispositif d’Aide à l’Insertion professionnelle (DAIP) qui a permis, depuis sa création en 2008, à plus de deux millions de demandeurs d’emploi de trouver un emploi dont 500.000 ont été titularisés dans leurs postes dans le secteur économique.

Concernant la commission chargée de la proposition de la liste des métiers à haute pénibilité, le ministre a souligné que cette commission scientifique examine actuellement « les modalités permettant la définition des critères » relatifs à ces métiers, et ce en coordination avec les « différents secteurs concernés ».

S’agissant de la Casnos, M. Zemali a précisé que cette dernière a connu « une augmentation du nombre des assurés et une amélioration du niveau de recouvrement des cotisations qui a doublé durant les trois dernières années », soutenant que le nombre des assurés est passé de 585.000 assurés en 2014 à près de 892.000 fin 2017.

Le ministre a appelé les responsables de la Casnos à « l’intensification des activités de proximité sur l’importance de l’affiliation à la sécurité sociale », mettant en exergue l’importance de la formation des ressources humaines de cette structure, notamment en matière de maitrise des techniques modernes de gestion, des nouvelles technologies de l’information et des aptitudes de communication pour la promotion du service public.

Zemali a estimé nécessaire d’améliorer l’accueil des citoyens au niveau de toutes les structures relevant de la Casnos, de renforcer le rôle des cellules d’écoute et d’améliorer les prestations et les prestations.

En marge de cette rencontre de deux jours visant à proposer une série de mesures pour améliorer les prestations au profit des assurés sociaux, trois conventions ont été conclues pour consolider la coopération entre la Casnos, le Centre national du Registre de Commerce, la Fédération nationale des Sourd d’Algérie (FNSA) et la Banque de Développement local (BDL).

Input your search keywords and press Enter.