Mondial 2018: « Que c’est triste! » se désole le gouvernement allemand

Le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel a exprimé la déception de tout un pays après le choc de l’élimination historique de la Mannschaft dès la phase de groupes du Mondial 2018 mercredi.

« Ce n’est pas notre Coupe du monde – que c’est triste! », a réagi Steffen Seibert dans un tweet peu après le coup de sifflet final du match contre la Corée du Sud, qui a dominé 2-0 les tenants du titre.

A Berlin, où des milliers de personnes s’étaient réunies au pied de la porte de Brandebourg, c’est une résignation teintée de colère qui régnait.

« Ce n’étaient pas des champions du monde, ils ne se sont même pas battus. On a joué comme des cochons », peste Oliver Fischer, 27 ans, un ingénieur de 27 ans vêtu du maillot allemand.

« Dehors! » et « au revoir! », scandaient même certains supporters.

« On était trop lents, l’élimination est méritée », juge Laura Kabinsky, étudiante de 20 ans portant le maillot allemand et un collier tricolore noir-rouge-or au cou.

Les médias en ligne soulignaient « une honte historique » pour la Mannschaft.

« Pour la première fois dans l’histoire de la Coupe du Monde, l’équipe nationale d’Allemagne échoue dans les phases de groupes », souligne Der Spiegel.

« Notre cauchemar de la Coupe du Monde est devenu réalité », s’exclame de son côté le journal populaire Bild. Et en plus « nous sommes dernier du groupe ».

Pour le commentateur de la chaîne publique ZDF, Béla Réthy, c’est « un choc pour le football allemand » probablement lourd de conséquences. Il se demande en particulier si le sélectionneur Joachim Löw va conserver son poste.

Interrogé sur son avenir par ZDF, l’intéressé a déclaré qu’il était « trop tôt » pour y répondre.

« Il faut quelques heures pour y voir clair, la déception est très profonde en moi (…) on va devoir mener des discussions demain, on verra comment ça continue », a-t-il dit.

Input your search keywords and press Enter.