« Yennayer est la plus anciennes fêtes de l’humanité  » 

Le nouvel an berbère, Yennayer, connaitra cette année, une célébration jamais vécue en Algérie. Reconnue par les autorités comme fête officielle, cette date est vraisemblablement la fête la plus ancienne de l’humanité encore fêtée au 21ème  siècle. C’est du moins ce qu’a affirmé à l’APS Djamel Laceb, enseignant et auteur de la traduction vers le tamazight du « Sommeil du juste » de Mouloud Mammeri (1917-1989).

L’ancienneté de la fête n’a influé en rien sur sa popularité. Au contraire, elle connait, selon M. Laceb, un « regain de popularité » depuis la fin du siècle dernier à nos jours.

En plus de son historicité, Yennayer est la fête la  plus largement partagée en Afrique, tant elle est célébrée en Egypte qu’aux Iles Canaries, en passant par le Mali.  « Des similitudes clairement identifiables dans les rituels de célébration et dans les mythes qui s’y rattachent sont  relevées, malgré la diversité géographique et météorologique de cet immense espace », explique l’enseignant.

Aujourd’hui, et grâce aux communautés africaines vivant en Europe et Amérique du Nord, Yennayer se fête chaque année en France et au Canada.

Input your search keywords and press Enter.