Tuesday, September 2020

Ministère de la culture-Asal: deux conventions pour préserver le patrimoine culturel

Le ministère de la Culture et des Arts et l’Agence spatiale algérienne (Asal) ont signé lundi à Alger deux conventions de partenariat pour une exploitation optimale des systèmes satellitaires en vue de protéger et préserver le patrimoine culturel et la biodiversité dans les parcs culturels.

En présence de la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, et le directeur général de l’Asal, Azzedine Oussedik, la cérémonie de signature s’est déroulée au Palais de la culture Moufdi Zakaria.

La première convention-cadre, signée avec l’Asal, consiste à fournir par cette dernière aux structures sous tutelle du ministère de la Culture des « outils scientifiques basés sur des images satellitaires et des systèmes d’informations géographiques » pour contribuer à l’analyse et à la prise de décisions »appropriées » dans la préservation du patrimoine culturel.

Mme Bendouda a souligné que cette convention a pour objectif de « valoriser le patrimoine culturel et le suivi de la cartographie des sites et parcs culturels ainsi que les monuments » à travers l’élaboration d’une base de données géographique et des systèmes d’information pour le suivi et la sécurisation de ces lieux protégés.

La ministre de la Culture a mis également en exergue la sécurisation et la préservation de la diversité du patrimoine culturel algérien qui s’impose par, a-t-elle dit, le « potentiel archéologique appartenant à plusieurs périodes historiques que recèle l’Algérie.

Elle a aussi indiqué que cet accord contribue à « l’enrichissement de la cartographie patrimoniale numérique de l’Algérie et la gestion des catastrophes naturelles », ce qui contribuera de manière effective, a-t-elle expliqué, à « la prise de décisions appropriées relatives au développement local et à l’investissement », tout en tenant compte de la « préservation de ces sites patrimoniaux ».

Pour sa part, le directeur général de l’Asal, a assuré que son agence mettra à la disposition du ministère de la Culture ses « moyens techniques et humains pour l’élaboration d’une cartographie (numérique) patrimoniale » pour une meilleure connaissance et suivi des sites culturels en Algérie.

L’Asal qui dispose de 4 satellites d’observation terrestre et un autre dédié à la télécommunication accompagne, en vertu de cet accord, le ministère de la Culture dans la réalisation de son projet de numérisation de ces lieux culturels à l’aide de la géolocalisation et l’exploration satellitaire des zones archéologiques ciblées.

Par ailleurs, l’Asal a signé également une convention spécifique avec la Direction nationale du Projet des parcs culturels algériens (Ppca) pour l’utilisation de ses systèmes satellitaires pour la préservation et la valorisation de la biodiversité et le patrimoine.

Salah Amokrane, directeur national du Ppca a salué ce partenariat avec l’Asal qui contribuera à la « préservation de la biodiversité dans les parcs culturels ».

La convention, poursuit-il, vise à « mettre en œuvre des programmes pratiques à travers une exploitation optimale des systèmes d’informations géographiques ».

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du directeur de la Conservation et restauration du patrimoine culturel, Zahir Ballalou, le directeur du Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (Cnrpah), Farid Kherbouche et des représentants des Douanes algériennes, de la gendarmerie et de la Sureté nationales.

Input your search keywords and press Enter.