Saturday, October 2020

Patrimoine civilisationnel : La Préservationdes trésors du sud est la responsabilité de tous les Algériens

De véritables joyaux sont cachés dans le grand sud Algérien, qui nécessite l’implication de la population locale pour sa préservation.

La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, a mis l’accent, jeudi dans la wilaya de Tamanrasset, sur la valorisation du palais de Tin-Hinan à Abalessa.

« Il appartient d’impliquer la population locale dans les actions de valorisation et de préservation du patrimoine culturel notamment dans les régions enclavées », a affirmé la ministre, lors de l’inspection du poste d’observation au village de Taguemart à 30 km Nord de Tamanrasset.

Malika Bendouda a souligné également l’intérêt à associer les micro-entreprises dans cette démarche, à travers des mécanismes leur permettant de contribuer à la valorisation du patrimoine culturel et, de là, renforcer l’attractivité touristique de ces régions.

Les efforts s’orientent vers l’élaboration d’un nouveau programme d’exploitation du patrimoine culturel afin de lustrer son image et lui conférer la place qui lui sied, a-t-elle ajouté.

La distribution de têtes de camélidés et de machines de couture à la femme dans les régions enclavées, s’inscrit justement dans l’optique de concrétisation des efforts visant son épanouissement économique, et une contribution à l’implication de la population locale au projet de préservation de la biodiversité.

La ministre de la Culture et des Arts a procédé, en outre, à la remise d’un lot de livres à deux écoles primaires du village de Taguemart où elle a aussi visité une station de gravures rupestres et écouté un exposé sur les suggestions concernant l’étude d’aménagement de ce site archéologique.

Au village de Tarhanent, elle a inspecté le projet de réalisation d’un poste d’observation de l’Office national du parc culturel de l’Ahaggar, avant de présider une cérémonie de remise de livres à une école primaire ainsi que de têtes de camélidés à la population locale.

Le palais de Tin-Hinan dans la commune d’Abalessa a été l’autre monument visité par Malika Bendouda qui a souligné sa grande importance historique, avant d’annoncer une action visant sa valorisation.

Au terme de sa visite de travail de deux jours dans la wilaya de Tamanrasset, la ministre de la Culture et des Arts s’est rendue dans la région d’Ilimène à 70 km Nord de Tamanrasset ou elle a visité la mosquée antique et le lieu de la bataille d’Ilimène (1916).

Malika Bendouda a saisi l’opportunité pour souligner la richesse du patrimoine culturel et civilisationnel que renferme la région, sur laquelle s’articuleront les actions futures de promotion du tourisme culturel.

Input your search keywords and press Enter.