Sunday, October 2020

Pedro Sanchez hôte de la grotte Cervantès

Le président du Gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a visité jeudi la grotte de Cervantès, à Alger, à l’issue de sa visite officielle de deux jours en Algérie. « La coopération algéro – espagnole ne doit pas se limiter à ces projets, nous devons œuvrer à concrétiser les aspects de l’amitié, de l’entente, de la paix et de la stabilité qui doivent prévaloir dans tous les pays du bassin méditerranéen » a souligné Pedro Sanchez.

Accompagnée des ministres de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, et de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Kamel Beldjoud, l’hôte espagnol a visité l’intérieur de cette grotte.

Sur place, des explications sur la grotte et l’histoire de ce lieu qui a servi de refuge à l’écrivain Miguel De Cervantès ont été fournies par l’archéologue et historien Abderrahmane Khelifa, à Pedro Sanchez accompagné d’une délégation importante.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette visite, le président du Gouvernement espagnol a souligné que « les artistes, créateurs et hommes de lettres appartiennent aux terres où ils ont vécu et grandi », ajoutant qu’une partie de la vie de l’écrivain est attachée à l’Algérie.

Pedro Sanchez a également indiqué que l’Espagne et Algérie « travaillent depuis plusieurs années, à concrétiser un ouvrage pour retracer la vie et les parcours empruntés par l’écrivain espagnol ».

Nous œuvrons également à réaliser le « chemin de Cervantès », un projet algéro-espagnol de parcours touristique en collaboration avec la wilaya d’Alger et l’Institut Cervantès qui traduit le brassage des cultures des deux pays, a-t-il noté.

Le président du Gouvernement espagnol a également annoncé « l’ouverture prochaine d’un troisième centre culturel espagnol en Algérie, rattaché à l’Institut Cervantès ». Un projet qui s’ajoute aux sept départements universitaires d’enseignement de la langue et lettres espagnoles déjà existants et ce dans le cadre du « rapprochement » entre l’Algérie et l’Espagne.

La coopération, poursuit Pedro Sanchez, ne doit pas se limiter à ces projets et objectifs, mais nous « devons œuvrer à concrétiser les aspects de l’amitié, de l’entente, de la paix et de la stabilité qui doivent prévaloir dans tous les pays du bassin méditerranéen ».

Au cours de sa visite, le président du Gouvernement espagnol a été reçu par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et co-présidé avec Abdelaziz Djarad le forum algéro-espagnol qui s’est tenu en présence des délégations des deux pays et d’une cinquantaine de chefs d’entreprise et de dirigeants d’organisations patronales.

Input your search keywords and press Enter.