Wednesday, April 2021

Actions anti-5e mandat : le RCD met en garde contre la répression

Les manifestations contre un 5e mandat du président Bouteflika n’ont pas laissé indifférent le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Le parti de Mohcine Belabbas, qualifiant la candidature du chef de l’Etat de « nouveau viol de la souveraineté populaire pour maintenir un système politique finissant, au moyen de l’intronisation pour un cinquième mandat d’un chef de l’Etat impotent », met en garde contre la répression des manifestants et exprime ses inquiétudes.

«Le RCD qui milite pour l’avènement de l’alternative démocratique et pacifique met en garde contre les provocations et la répression contre des citoyens qui manifestent les mains nues. Il exprime ses vives inquiétudes, d’autant que la remise en selle récurrente et grossière de la formule éculée “des ennemis de l’intérieur” a servi, en son temps, l’instrumentalisation de la violence», écrit le parti, ce dimanche 17 février, dans un communiqué.

Il fera remarquer à ce propos que l’annonce de candidature de Bouteflika a été «précédée et suivie par les menaces des officiels contre toute velléité de résistance». Et devant ce qu’il qualifie de «refus d’autorisation » de toute manifestation publique, « des appels à manifester sont lancés par des organisations ou des citoyens sur les réseaux sociaux», ajoute le parti.

Pour le RCD, «la fin du système politique, symbolisé par la “fraude à la «Naegelen depuis l’indépendance”, est la condition pour un renouveau national». Le parti appelle enfin « à l’ouverture des espaces publics, à la vigilance et à la solidarité pour que s’ouvre une issue positive qui sauvegarde l’unité de la nation et de notre peuple».

Input your search keywords and press Enter.