Sunday, June 2021

Il sera commercialisé à partir de juin, le smartphone de Condor arrive en France

Après les smartphones japonais, taïwanais, sud-coréens ou chinois, place désormais aux téléphones… algériens en France. C’est le pari de Condor, leader algérien de l’électroménager. En effet, Condor vient de lancer son premier smartphone dans l’Hexagone à 299 euros.

 Il s’agit de  l’Allure M3, qui sera disponible dés juin prochain, selon Les Echos.fr. Condor espère, précise-t-on de même source, grâce à l’Allure M3,  obtenir 10 % du marché français du smartphone en 2019. Soit autant que Huawei,  Samsung et Apple. Condor, espère ainsi, vendre 2 millions de téléphones dans l’Hexagone l’année prochaine, sur un marché qui en écoule près de 22 millions par an, selon le cabinet GfK. Á domicile, par comparaison, Condor vend 3,5 millions d’appareils par an (téléphones et tablettes). « En Algérie, nous avons détrôné Samsung en cinq ans et nous sommes à présent numéro un » raconte, de passage à Paris, Abderrahmane Benhamadi, le fils du fondateur de Condor et actuel président du conseil d’administration cité par Les Echos.fr. « Cela fait deux ans que nous préparons notre arrivée en France. Il était temps de sortir de nos frontières, nous sommes un exemple de coopération Sud-Nord », s’est félicité  Abderrahmane Benhamadi.

Une sérieuse concurrence

Pour s’implanter durablement en France, « Condor va devoir croiser le fer avec le franco-chinois Wiko (18 % du marché) et  le français Echo (3 %), positionnés eux aussi sur les téléphones d’entrée de gamme », note cependant, la même source.  « Après l’Allure M3, Condor prévoit de lancer en France d’autres modèles encore plus abordables, dont un smartphone à 60 euros, exactement comme chez Wiko », note-t-on dans ce cadre.    « C’est le marché des ados, des collégiens qui n’ont pas encore récupéré le vieil iPhone de leurs parents. Il y a toujours une place à prendre », explique à ce propos Bruno Lakehal, analyste chez Gartner. «Mais de là à atteindre 2 millions d’unités, du jour au lendemain, ça me paraît tout de même difficile […] Si Condor arrive à vendre 700.000 smartphones, ce que fait Asus en France, ce serait déjà pas mal. ». « On se positionne comme une alternative et on s’adresse à tout le monde, aux consommateurs de 15 à 70 ans », plaide Fares Al Mousli, le directeur de la stratégie de Condor. « On va y aller doucement mais sûrement. Le marché a besoin de marques nouvelles », dit-il. Et la France pourrait probablement constituer le point de départ pour Condor  qui « veut » toucher le reste du Vieux Continent : Espagne, Italie, les pays du Benelux et Portugal.

Input your search keywords and press Enter.