Thursday, October 2020

Agriculture et Micro-entreprise : un programme d’action pour soutenir les projets des jeunes et de la femmes rurale

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a annoncé dans un communiqué, avoir convenu avec le ministère de la Micro-entreprise, des Startup et de l’Economie de la connaissance, d’un programme d’action commun visant le soutien des projets d’investissement en faveur des jeunes et de la femme rurale en matière de valorisation des produits agricoles pour créer des postes d’emploi, notamment dans les zones d’ombre.

Cet accord est intervenu lundi lors d’une séance de travail présidée par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Cherif Omari en compagnie du ministre délégué chargé de l’Agriculture Saharienne et des Montagnes, Foued Chehat et du ministre délégué chargé des Incubateurs auprès du ministre de la Micro entreprise, des Startup et de l’Economie de la connaissance, Nassim Diafat, consacrée à l’examen des opportunités de coopération et de coordination entre les deux secteurs pour le soutien des entreprises nationales, particulièrement la micro-entreprise dans le domaine du stockage et de valorisation des produits agricoles.

Etaient présents à cette rencontre de coordination, les cadres des deux secteurs, les membres du Conseil national interprofessionnel de la filière céréalière, le représentant de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), le directeur général de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), le directeur général du bureau d’études pour le développement rural, les directeurs des instituts techniques et des experts universitaires.

Lors de cette réunion, les ministres ont suivi un exposé présenté par les responsables de la société publique l’Algérienne de réalisation des équipements et d’infrastructures métalliques (ALRIM), filière du groupe IMETAL, spécialisée dans la réalisation des équipements et installations de petite et moyenne taille pour le stockage des produits agricoles.

Les intervenants ont évoqué l’importance de ces installations qui peuvent être réalisées au niveau ou à proximité des exploitations, ainsi que les questions techniques relatives notamment à la maitrise des paramètres climatiques, particulièrement dans le Sud.

A ce propos, M. Omari a mis l’accent sur l’importance de ce type d’installations à même de préserver la qualité du produit dans des conditions correctes et adéquates et permettre ainsi d’éviter la pression, notamment en période de pic de récolte.

Le ministre de l’Agriculture a donné des instructions pour l’élaboration d’une étude technique recensant les zones de production et les capacités des agriculteurs en vue de trouver des formules adéquates à la réalisation et à l’accompagnement de ce type de projet d’installations qui contribuent à la valorisation de la production nationale, ajoute la même source.

Input your search keywords and press Enter.