Thursday, August 2020

Azzedine Adjeb nouveau patron du Projet de l’Institut de Recherches du Gaz

Le Projet de l’Institut de Recherches du Gaz (GRI), a un nouveau chef en la personne d’Azzedine Adjeb installé jeudi  à Alger en présence du ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni et du PDG  du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour.

Sa nomination vient après l’adoption par le Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) à l’unanimité de la décision de créer en Algérie le GRI, et ce, lors du 4éme Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement du GECF, tenu le 24 novembre 2017 à Santa Cruz de la Sierra (Bolivie).

 Pour rappel, lors de la 19eme réunion du GECF tenue le 04 octobre 2017 à Moscou (Russie), les membres du Forum avaient décidé, sur proposition de l’Algérie, la création de l’Institut de Recherche du Gaz du GECF en Algérie. Il a été également décidé de mandater le Conseil exécutif pour prendre toutes les mesures nécessaires à la mise en œuvre de cette décision et d’affecter 2,4 millions de dollars au Fonds de réserves du GECF pour financer la période d’initiation de deux ans, à partir de 2018.

Le GECF est une organisation intergouvernementale créée lors de la 8ème session du Forum informel des mêmes pays, tenue à Moscou en décembre 2008. Il est actuellement composé de 12 pays membres, en l’occurrence l’Algérie, la Bolivie, la Guinée équatoriale, l’Egypte, l’Iran, la Libye, le Nigéria, le Qatar, la Russie, Trinidad et Tobago, les Emirats Arabes Unis et le Venezuela, ainsi que de 7 pays observateurs, à savoir l’Irak, le Kazakhstan, la Norvège, Oman, les Pays-Bas, le Pérou et Azerbaïdjan. Le GECF regroupe ainsi des pays qui, ensemble, détiennent plus des deux-tiers des réserves gazières de la planète.

Input your search keywords and press Enter.