Tuesday, April 2021

La banque mondiale critique la politique des fiances publiques du  gouvernement Ouyahia

La banque mondiale a rendu public hier un nouveau rapport sur la région Mena incluant la situation économique de l’Algérie. La BM n’a pas été tendre à l’égard du gouvernement Ouyahia sur le dossier des dépenses publiques.

Pour la BM, l’Algérie tarde à réenclencher un véritable rééquilibrage des finances publiques après l’avoir suspendu au deuxième trimestre de 2017.  Les experts de la banque mondiale ont clairement pointé du doigt le gouvernement Ouyahia sur cette question et critiquent ouvertement le recours à la planche à billets. « L’équipe gouvernementale nommée en mai 2017 a mis un terme au processus de rééquilibrage des finances publiques et a procédé à des importantes dépenses publiques», écrit l’institution mondiale dans son rapport. Elle impute le ralentissement de la croissance en 2017  à l’arrêt du processus de ce rééquilibrage des finances publiques par Ouyahia dès son installation à la tête du gouvernement en mai 2017.

L’institution financière met en avant la baisse de la croissance du PIB s’installant à 2.1% en 2017 contre 3.3% en 2016, tout en évoquant une baisse de production des hydrocarbures de l’ordre de 1.4%. La croissance hors hydrocarbure est restée en stagnation par rapport à 2016. L’année dernière l’Algérie a enregistré, selon la BM, une croissance de 2.5% en la matière contre 2.3% en 2016, une hausse insignifiante de 0.2%.

Par ailleurs, la banque mondiale souligne une baisse de l’inflation en 2017, contrairement à ce qu’elle a prédit avec le lancement du financement non conventionnel et ses conséquences inflationnistes. Dans le même sillage, la BM met en exergue l’échec du régime d’imposition des importations à réduire le volume de celle-ci.  « Les comptes des transactions courantes extérieures indiquent une augmentation des importations de 2.7% (0.5% en termes réel) 2017. Ce qui signifie que la mise en place des régime des licences d’importation n’a pas permis de limiter le volume des importations », écrit-elle dans le même rapport.

Input your search keywords and press Enter.