Saturday, October 2020

Bâtiment: 24.000 entreprises mises à l’arrêt à cause du confinement sanitaire

Le secteur de la construction a été fortement impacté par les mesures de confinement sanitaire imposées par le coronavirus avec plus de 24.000 entreprises de bâtiment à l’arrêt, a indiqué dimanche à Alger le DG du logement au ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, Anis Bendaoud.

« En début de cette année, il était prévu de remettre plus 450.000 logements à leurs bénéficiaires, mais l’opération a été entravée par la pandémie du Covid-19 qui a obligé les entreprises notamment au niveau des grandes wilayas de mettre leur chantiers à l’arrêt et leur travailleurs en congés forcé », a fait savoir M. Bendaoud lors de son passage à l’émission, invité de la rédaction, de la chaine3 de la Radio nationale.

Bon nombre de ces chantiers ne pourraient pas reprendre leurs activités avant le premier trimestre 2021, a-t-il supposé.

Malgré les conséquences de cette crise qui a retardé les chantiers en cours, M. Bendaoud assure la volonté du secteur de maintenir le rythme de réalisation des programmes, en rappelant que le logement était l’un des priorités de l’Etat à l’instar de l’éducation et de la santé et que les programme d’un million d’unités supplémentaires inscrits pour 2020-2024 devrait se poursuivre.

Il a également affirmé que la plus grosse opération d’attribution de logement prévue pour 2020 sera maintenue.

« La pandémie a causé certains retards au départ certes, mais les choses commencent à reprendre et l’Etat entend maintenir l’avancement des programmes annoncés », a-t-il assuré, en précisant qu’actuellement il y’a le programme de 974.000 logements en cours, tous types confondus, dont 648.000, sont en cours de réalisation et 325.000 unités en cours de lancement.

Il s’agit principalement, a-t-il poursuivi, du programme location-vente (AADL) avec 272.000 unités en cours de réalisation, le public locatif social (PLS) avec 192.000 unités, le promotionnel aidé (Lpa) avec 112.000 unités en cours et 77.000 seront lancé durant cette année.

Il a également énuméré l’habitat rural qui constitue aussi un segment important avec 50.000 logement et enfin la formule du logement promotionnel public avec 21.000 unités.

Pour accélérer la reprise des chantiers et rattraper le retard engendré par la crise sanitaire, le responsable a fait savoir que le ministère compte introduire le système des 3 fois 8, permettant aux chantiers de travailler en permanence.

Par ailleurs, il a affirmé que l’Algérie entend, à l’avenir, accorder la préférence à l’outil national de construction et les programmes de logement seront désormais réservés « exclusivement aux entreprises Algériennes ».

D’autre part, M. Bendaoud a affirmé que dorénavant le secteur arrêtera les programmes budgétivores qui nécessite un financement de l’Etat à 100 %, en affirmant que le logement social sera exclusivement réservé aux couches défavorisées.

« Il faut que l’état se décharge progressivement du financement du logement sans laisser tomber les couches défavorisées « , a-t-il déclaré

« Nous avons révisé les textes fixant les règles d’attribution de ce type de logement. Ca va être de petit programmes ciblés qui n’ont rien à voir avec les programme de millions de logement d’avant « , a-t-il fait savoir.

Ce même responsable a également annoncé l’intention de son secteur de créer une banque de logement en partenariat avec le ministère des Finances afin de capter les ressources financières notamment à travers l’épargne.

Il a également évoqué la proposition d’une taxe pour les logements fermés en vu d’encourager la location.

Input your search keywords and press Enter.