Friday, March 2019

Coup dur pour Ali Haddad : Laid Benamor démissionne de la vice-présidence du FCE

L’industriel, Laid Benamor, et néanmoins président de la chambre de commerce et d’industrie algérienne vient de démissionner de la vice-présidence du FCE, annonce TSA citant une lettre adressé à sa rédaction par le concerné.

Il s’agit d’un coup très dur pour Ali Haddad, président du FCE, et homme fort du patronat algérien. Laid Benamor est un poids lourd dans l’échiquier économique algérien et patron d’un des grands groupe de l’agroalimentaire dans le pays. Laid Benamor rappelle dans sa lettre ; « Je fus un partisan de la continuité. Non la continuité pour elle-même, par idéologie ou dogme, mais parce qu’en tant qu’industriel, je reste convaincu que relever le défi de la diversification réclame de la stabilité ». Néanmoins, ajoute-t-il, «Mais relever ce défi réclame aussi l’adhésion du peuple. Le faire à rebours du désir de nos concitoyens est une ineptie. Un non-sens. C’est la négation de nos valeurs et de notre histoire ».

Par ailleurs, le patron du groupe « Amar Benamor », bien qu’il gèle sa cotisation au FCE, il ne démissionne pas définitivement de l’organisation.

Ce matin, c’est le patron de l’entreprise « Alliance Assurance », Hassen Khelifati, qui a annoncé « le gel » de son « appartenance au FCE ». « Moi Hassen Khelifati, membre du Forum des Chefs d’Entreprise depuis 17 ans, j’annonce officiellement le gel de mon appartenance au FCE », a-t-il écrit sur son compte Facebook ce matin. Le patron d’une des entreprises d’assurance les plus importantes du pays a rappelé qu’il a exprimé « sa désapprobation » de la gestion du FCE  « en démissionnant de l’exécutif » en 2014 et « le non renouvellement de sa cotisation depuis 2017 ».

Input your search keywords and press Enter.