Monday, August 2020

Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement

La directrice de la Pharmacie au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mme Soumia Benhamida, a fait état, mercredi à Alger, de l’épuration de tous les dossiers inhérents à l’enregistrement des médicaments fabriqués localement depuis plus d’un an et demi.

S’exprimant en marge de la conférence animée par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Pr. Abderrahmane Benbouzid sur la situation épidémiologique de la Covid-19, Mme Benhamida a affirmé qu’il avait été procédé à l’épuration, depuis plus d’une année et demie, de tous les dossiers d’enregistrement des médicaments produits localement, avant la mise en service de la nouvelle Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP).

Par ailleurs, elle a fait savoir que la sous-direction de l’enregistrement des médicaments relevant de la direction centrale de la pharmacie, avait procédé, au cours de la période de transition, à l’assainissement de tous les dossiers relatifs à la production locale des médicaments, avec la délivrance aux opérateurs pharmaceutiques concernés de l’autorisation de commercialisation.

La même responsable a rappelé que lors de l’installation, en 2017, de l’ANPP, le ministre de la santé de l’époque avait instruit la direction de la pharmacie d’accélérer le traitement de tous les dossiers relatifs à l’enregistrement des médicaments fabriqués localement, avant de prendre en charge ceux importés.

Soulignant que les dossiers des médicaments importés « ont été traités au cas par cas », la directrice a expliqué qu’il s’agissait des produits non importés par la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) ainsi que de ceux destinés au traitement du cancer ou encore soumis à une autorisation spéciale délivrée par des experts.

Cette liste, précise-t-elle, comprend près de 350 médicaments.

« Il n’y a aucune confusion entre les missions de l’ANPP et celles de la direction de la pharmacie au ministère de la Santé qui prend en charge, de son côté, les officines, la publicité et la PCH, tout en veillant à l’organisation et à la garantie des médicaments, à la chaîne de distribution et à la liste des médicaments commercialisés par la PCH, ainsi que des produits non enregistrés soumis à une autorisation spéciale et ceux destinés au lancement des essais cliniques ».

Input your search keywords and press Enter.