Sunday, January 2021

Un groupe émirati achète des actions dans le complexe d’El Hadjar

Le Conseil des participations de l’Etat (CPE) a adopté récemment plusieurs décisions visant la relance du complexe sidérurgique Sider d’El Hadjar (Annaba), a indiqué le Premier ministère dans un communiqué publié mardi sur son site web.

Outre la validation de la réorganisation de ce complexe sidérurgique, le CPE a donné son feu vert pour le rééchelonnement à long terme de sa dette s’élevant à plus de 122 milliards de dinars, précise le Premier ministère.

Le complexe d’El Hadjar bénéficiera également d’un financement additionnel de modernisation d’un montant de 23 milliards de dinars, selon la même source qui fait savoir qu’il sera doté de capacités autonomes en alimentation électrique et en eau retraitée.

Le CPE a aussi donné son accord pour la conclusion d’un partenariat industriel, selon la règle 51/49%, entre ce complexe sidérurgique et le groupe émirati « Emarat Dzayer ».

A travers ce partenariat, un investissement de plus de 160 milliards de dinars sera engagé pour réaliser de nouvelles productions sidérurgiques sur le site d’El Hadjar.

Cet investissement sera destiné notamment à la réalisation de la deuxième phase de réhabilitation de complexe d’El Hadjar pour produire de nouveaux types de produits tels que les aciers spéciaux et les tubes sans soudure, selon des déclarations récentes du ministre de l’Industrie et des mines,  Youcef Yousfi.

Input your search keywords and press Enter.