Tuesday, January 2021

Le Groupe Maazouz lance une campagne de recrutement de 1 200 employés

Le Groupe Maazouz, compte recruter 1200 employés pour les besoins de ses unités de montage de véhicules.

En effet, dans le cadre de l’expansion de son usine et la diversification de ses activités, le Groupe propriétaire de la marque N’gaous, (jus & confitures) et représentant exclusif des marques chinoises Cherry (voitures et mini-trucks), Shacman (camions) et Higer  (autobus) en Algérie, a annoncé ce jeudi, dans un communiqué parvenu à DMA, « le renforcement de ses effectifs via une vaste campagne de recrutement de 1200 employés aux compétences diverses (ouvriers, techniciens, ingénieurs et cadres dirigeants) ».

Il s’agit dans le détail, de 320 postes à pourvoir à partir de la deuxième semaine du mois en cours. « Qu’ils soient jeunes diplômés ou justifiant d’une expérience, ces nouveaux collaborateurs viendront soutenir le développement du Groupe et étoffer ses départements des ressources humaines, finance et comptabilité, informatique, logistique, production et force de vente », précise-t-on de même source.

Ces nouvelles recrues bénéficieront également des plans de formation continue que le Groupe Maazouz propose à ses employés, avec l’assurance de la formation de plus de 350 cadres dirigeants.

Cela génèrera aussi 3500 emplois indirects sur tout le territoire national et particulièrement dans la région Est du pays et la wilaya de Sétif.

 « Notre ressource humaine constitue notre patrimoine le plus précieux et la pierre angulaire de notre politique de gestion de la ressource humaine. La stabilité de nos employés est notre principal objectif. C’est pourquoi, des programmes de formation sont conçus pour améliorer les compétences et les performances de nos collaborateurs dans le but d’atteindre la satisfaction sur une échelle collective et individuelle », affirme à ce propos, le patron du Groupe, éponyme Ahmed Maazouz.

Impliquer davantage la main d’œuvre nationale  

Par ces recrutements, le Groupe Maazouz mise donc une fois de plus sur le potentiel algérien et les compétences nationales en annonçant le recrutement des talents de demain et en favorisant le développement des compétences et l’évolution professionnelle de ses collaborateurs, à travers la mise en place de parcours internationaux pour les futurs dirigeants.

Cette politique représente un enjeu stratégique pour le Groupe Maazouz, le but étant, de « constituer des équipes performantes pour assurer le développement et la pérennité de ses activités, en s’appuyant sur quatre leviers importants ». Il est question notamment de la diversité des profils, véritable richesse permettant de croiser les points de vue pour mieux anticiper les évolutions d’un marché globalisé, la mobilité vers de nouveaux postes ou secteurs, afin de permettre aux collaborateurs d’évoluer à la hauteur des ambitions du Groupe, l’équité, reposant sur une rémunération individualisée, une couverture sociale de référence et une politique avancée en matière d’évolution ainsi que la responsabilité, à travers les actions menées chaque jour à travers toute l’Algérie, dans un souci permanent d’éthique, de sécurité et de développement personnel.

Un engagement « citoyen »

En voulant regrouper des hommes et des femmes qui partagent les mêmes valeurs que lui et qui aspirent à satisfaire sa clientèle et répondre au mieux à ses exigences, le Groupe assure dans son communiqué qu’il « démontre,  une fois de plus son engagement citoyen et sa volonté de participer activement à l’essor économique du pays, dans une de ses conjonctures les plus difficiles ».  Cette annonce intervient faudrait-il le souligner, peu de temps après l’entrée en production (le premier du mois en cours), de son unité de montage de mini-trucks de marque Cherry sise à Sétif, plus connus des Algériens sous la dénomination « Herbil ». « Ces modèles sont d’ores et déjà commercialisés en Algérie à des prix très compétitifs puisqu’ils sont les seuls à être vendus moins chers que les véhicules importés »,  note-t-on de même source.

En perspectives

En plus des véhicules qui seront exportés vers d’autres pays d’Afrique, le Groupe Maazouz assure qu’il prévoit également de fabriquer des pièces de rechange ici en Algérie et les exporter vers toutes les unités industrielles de ces marques sur tout le continent africain. « Nous avons signé 3 contrats d’exportation de camions de marque Shacman d’un montant de 12 millions de Dollars US. Entre 250 et 300 unités montées en Algérie seront exportées vers le Mali, l’Égypte et la Tunisie », a indiqué dans ce cadre le PDG  Groupe. Rappelons que l’actuel taux d’intégration de cette usine, qui s’étend sur 18 hectares et dont le coût d’investissement est estimé à 80 millions d’Euros, est de l’ordre de 45% avec des prévisions positives à hauteur de 70% au cours de la première année de l’entrée en production.

Input your search keywords and press Enter.