Monday, August 2020

Hydrocarbures: réduction de 50% des dépenses de Sonatrach sans impacter l’activité de production

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a procédé à la réduction de son plan d’investissement et de ses dépenses de 50 % durant les derniers mois, suite aux instructions du gouvernement, a indiqué mercredi à Alger le P-dg de Sonatrach, Toufik Hakkar.

Lors d’un point de presse en marge de la cérémonie de signature de plusieurs accords de coopérations avec la compagnie énergétique italienne Eni, M. Hakkar a fait savoir à propos des projets futurs de Sonatrach, notamment dans le contexte de recul des prix du pétrole et du gaz suite à la crise du Covid-19, que la compagnie nationale a procédé à la réduction de 50 % de ses dépenses et à la révision de son plan d’investissement sans impacter l’activité de production.

« Nous avons différé certains projets, nous avons réétudié leur réalisation durant cette période mais nous avons maintenu les projets d’exploration et de production qui sont importants pour nous », a-t-il expliqué.

Selon M. Hakkar, cette réduction sera compensée à travers des partenariats afin de partager les coûts de certains projets. Cela nécessite, a-t-il dit,

le développement de partenariats dans l’exploration et la production dans le cadre de la nouvelle Loi des hydrocarbures. »Cette loi nous donne l’occasion de discuter et de proposer certains projets à nos partenaires. Nous avons déjà signé plusieurs accords de partenariat avec de grandes entreprises pour partager les risques liés à l’exploration et à la production », a rappelé le P-dg de Sonatrach.

Selon lui, le but est d’assurer la sécurité énergétique du pays sur les moyen et long termes dans le but de renouveler les réserves du pays en hydrocarbures.Par ailleurs, le même responsable a assuré que la révision des différents projets n’a pas touché le secteur de la pétrochimie pour lequel l’investissement est maintenu, notamment à travers les partenariats.

Cela s’ajoute à la poursuite des projets d’énergie renouvelable tels que celui sur le site de Bir Rebaa Nord (en partenariat avec Eni) de 10 MW, ainsi que la prochaine réalisation d’un projet de 20 MW au niveau du site Menzel Ledjmet Nord (MLN).

« Ces installations nous permettront d’économiser les quantités de gaz consommées au niveau de ces sites et de les commercialiser au niveau du marché local ou international. Cela contribuera également de baisser les coûts de production », a-t-il détaillé, indiquant que lors de l’amélioration des cours des hydrocarbures sur le marché international « nous reviendrons à notre plan initial de réalisation de l’ensemble des projets.

Pour rappel, le président Abdelmadjid Tebboune avait instruit en avril dernier le groupe Sonatrach de réduire, de 14 à 7 milliards de dollars, les charges d’exploitation et les dépenses d’investissement afin de préserver les réserves de change.

Input your search keywords and press Enter.