Tuesday, October 2020

Impérative lutte contre l’argent sale et garantir la transparence dans la gestion

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a mis l’accent sur l’impératif de lutter contre l’argent sale et de garantir la transparence dans la gestion « de la base jusqu’au sommet ».

S’exprimant lors d’une entrevue accordée à des responsables de médias nationaux, diffusée dimanche soir, le Président Tebboune a précisé que l’édification de l’Algérie nouvelle exige de garantir la transparence dans la gestion « de la base jusqu’au sommet, y compris pour le Président ».

« Je ne serai en rien dérangé si l’Inspection générale des finances venait procéder à un audit au niveau de la Présidence de la République. C’est une chose tout à fait normale », a-t-il dit.

« Nous vivons dans une République et non un royaume. Tout un chacun doit rendre des comptes au sein de cette République dans le respect de la loi », a soutenu le Président Tebboune.

Evoquant l’argent sale, le Président de la République a indiqué que ce phénomène « s’est propagé tel un cancer dans la société et doit être combattu », relevant que la loi sera intransigeante vis-à-vis de tous ceux qui recourent à l’argent sale.

Le Président Tebboune a également évoqué l’activité des associations de la société civile, dont certaines ont été impliquées dans des affaires de corruption, estimant que nombre d’associations « s’acquittent convenablement de leurs missions, à savoir combler les lacunes de gestion enregistrées au niveau des institutions de l’Etat ».

Le nombre des associations s’élèvera à plus de 30.000 au niveau des quartiers et villages en vue « de porter la voix du peuple de manière organisée et loin de l’anarchie », a précisé le Président, estimant qu’il s’agit là d’un moyen qui nous permettra de consacrer « notre véritable slogan, à savoir une République démocratique et populaire ».

Input your search keywords and press Enter.