Wednesday, November 2020

Labatcha: proposition de 11 points pour dépasser la situation économique difficile

Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Salim Labatcha, a souligné, mercredi, l’importance d’enclencher un large débat pour dépasser la situation économique difficile que traverse actuellement l’Algérie suite à l’évolution de la pandémie de coronavirus (covid-19).

Accueilli, mercredi, à l’émission l’Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio Algérienne, Salim Labatcha a indiqué que la situation actuelle qui prévaut dans le pays est « préjudiciable à l’emploi et à la production économique nationale ». Il préconise « d’agir vite mais pas dans l’immédiat, parce que la priorité actuelle, c’est de sauver les vies humaines » dit-t-il.

« Il y a urgence de se retrouver avec le gouvernement, autour d’une table multilatérale afin de se concerter ensemble, en vue de créer des conditions qui permettent de sauvegarder le tissu économique de nos entreprises, qui éprouvent de grandes difficultés à supporter des charges, et ce, après avoir réduit, voire, arrêter carrément leurs activités, c’est un problème qui touche aussi bien le secteur économique public que privé, c’est pour cela qu’on a tiré la sonnette d’alarme », a-t-il expliqué.

Le SG de l’UGTA a précisé que « La crise sanitaire a touché les secteurs des travaux routiers, les domaines de l’hydraulique et des bâtiments, les transports, et le domaine du tourisme, ainsi que plusieurs services et métiers artisanaux». L’invité de la 3, a jugé « utile d’alerter le gouvernement, afin de déterminer les mesures à prendre, pour sauver les salaires des Algériens et pérenniser les emplois pendant cette crise que nous traversons ».

L’organisation des travailleurs veut, dit-il, porter sa contribution, pour faire sortir le pays de la crise économique. Dans ce sens, il a annoncé que « nous sommes dans une phase d’évaluation de cette situation actuelle il a précisé, par ailleurs, que « l’UGTA est en train de travailler avec les organisations patronales afin d’élaborer conjointement des propositions, pouvant compléter celles d’autres acteurs, et ce, pour redynamiser la croissance du pays , dans des divers secteurs ».

Labatcha affirme, aussi : « l’UGTA et les organisations patronales proposent, 11 points, parmi lesquelles, il fait état de la création d’un fond spécial, ainsi le gel des pénalités et des facilités à l’accès aux crédits, et ce, pour mieux sortir de cette situation actuelle».

Input your search keywords and press Enter.