Le ministre du commerce dément l’interdiction d’importation des produits cosmétiques

Le ministre du Commerce, Said Djellab a mis fin, jeudi à Alger, aux spéculations autour de l’interdiction d’importation des produits cosmétiques en expliquant que la mesure prise par son département en la matière n’a rien avoir avec la liste des produits interdits à l’importation.

S’exprimant lors d’une rencontre nationale avec les directeurs régionaux et de wilayas du secteur consacrée à l’examen et à l’évaluation des procédures prises en prévision du mois sacré, le ministre du Commerce, Said Djellab, a déclaré que la décision de suspendre l’importation des produits cosmétiques n’a rien avoir avec la politique du gouvernement de réduire les importations. Il est plutôt, selon le ministre, liée à « des dépassements enregistrés » par ses services dans des opérations d’importation de ses produits. Il a précisé qu’ «il ne s’agit pas de suspension, mais plutôt d’une arrestation temporaire permettant d’examiner la conformité des importateurs aux mesures et règlements en vigueur dans l’importation de produits cosmétiques ». Le premier responsable du commerce extérieur évoque « l’enregistrement de certains dépassements » dans les opérations d’importations de ses produits. Il a, par ailleurs, affirmé que l’importation des produits cosmétiques va reprendre dans quelques jours.

Concernant, la révision de la liste des produits concernés par la suspension provisoire de l’importation, le ministre du Commerce a indiqué que le décret relatif à la nouvelle liste est en cours de préparation et sera rendu public « prochainement », ajoutant que la nouvelle liste avait supprimé l’interdiction d’importer tous les produits et biens entrant dans le montage et la fabrication d’autres biens, et maintenu uniquement les produits destinés à la revente en l’état (produits finis).

Input your search keywords and press Enter.