Saturday, October 2020

Le ministre du commerce incite au recours au paiement électronique

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig a incité lundi à Constantine, les propriétaires de grands espaces commerciaux et les personnes exerçant des professions libérales, au recours au payement électronique dans leurs transactions.

S’exprimant en marge de sa sortie au marché du « Ritaj Mall » dans la circonscription administrative d’Ali Mendjeli, en compagnie du ministre de la Poste, des télécommunications, des technologies et du numérique, Brahim Boumzar, le ministre du Commerce a déclaré que le recours au e-paiement à travers les terminaux de paiement électronique TPE devra « dans un premier temps se généraliser au sein des professions libérales et les grands espaces commerciaux du pays ».

M.Rezig a ajouté que l’utilisation de TPE fabriqués en coordination avec le ministère de la Postes, des télécommunications, des technologies et du numérique permettait aux titulaires de cartes bancaires de payer leurs achats et services par carte et de réduire les risques induits par la détention et la manipulation d’argent liquide.

Il a dans ce contexte fait savoir que « d’ici à la fin de l’année en cours, les principaux espaces commerciaux et les travailleurs indépendants disposeront de TPE », soulignant qu’à la lumière du texte de loi régissant ce genre de transactions, plus de 70% des commerçants utiliseront cette technologie, d’ici 5 ans « .

Après avoir fait le tour du marché du Ritaj Mall, le ministre du Commerce a estimé que les prix des fruits et légumes, des viandes blanches et autres des produits de consommations sont « raisonnables, et sont similaires à ceux appliqués dans les wilayas de Blida et d’Alger durant le mois de Ramadhan, malgré la conjoncture exceptionnelle liée à la propagation du coronavirus ».

Il a, au passage salué l’implication des commerçants et des citoyens pour respecter les mesures de sécurité et prévention contre la propagation du Covid-19, exprimant toutefois son mécontentement quant aux prix appliqués au marché de Bettou, au centre ville de Constantine.

Le ministre a chargé le directeur régional et de wilaya du Commerce de prendre toutes les mesures nécessaires « dès mardi », pour casser, selon ses dires, « les prix très élevés des fruits et légumes ».

Concernant l’indemnisation des pertes subies par les commerçants en raison des mesures relatives à la lutte contre l’épidémie du Covid-19, le ministre a affirmé que « tous les cas seront étudiés après la fin de cette crise sanitaire en coordination avec les organisations de commerçants pour évaluer et déterminer les pertes subies par chaque filière professionnelle ce qui permettra de trouver un terrain d’entente sur les moyens d’indemnisation dont se chargera le gouvernement ultérieurement ».

Lors de sa visite du siège de l’annexe du Centre national du registre du commerce de la wilaya de Constantine dans la circonscription administrative d’Ali Mendjeli, M. Rezig a souligné la nécessité de sensibiliser les commerçants quant à l’importance de s’inscrire au registre du commerce électronique avant la fin du délai fixé pour la fin de l’année en cours au risque, a-t-il dit, d’en être radié , précisant que la wilaya de Constantine recense 43.309 commerçants inscrits au registre du commerce électronique sur les 73.645 commerçants inscrits au registre du commerce.

Il a également relevé la nécessité de faciliter toutes les démarches administratives au profit des commerçants pour convertir leurs dossiers commerciaux en dossiers électroniques et de régulariser le commerce informel.

Input your search keywords and press Enter.