Monday, September 2020

Le ministre du Travail : éviter la plus large infestation possible du pays

L’inquiétante propagation de la pandémie du coronavirus à travers la planète, a contraint plusieurs pays à ralentir, voire, à cesser totalement Coronavirus : libérer certaines catégories d’employés pour certaines activités économiques et administratives non essentielles. L’Algérie dans ce cas de figure n’aura pas été en reste.

S’exprimant, dimanche, à l’émission « L’Invité de la rédaction » de la chaine 3 de la Radio Algérienne, le ministre de Travail et de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Ahmed Chawki Fouad Acheuk Youcef, a fait part de quelques éclaircissements relatifs au dispositif mis en place par l’Etat pour, notamment, assurer les paiements de salaires aux travailleurs mis en congé d’office.

Il explique que cette décision extrême a été décidée afin d’éviter la concentration de personnels sur un même lieu et éviter ainsi la propagation à grande échelle du virus.

Mais pour autant, dit-il, il ne s’agit pas de geler totalement les activités du pays. Celles à caractère stratégique continueront à fonctionner normalement.

Parmi les catégories de personnels devant rester en activité, il a, bien sûr, cité celles mobilisées dans les établissements de santé mais également celles chargées de la sécurité publique, de certaines administrations comme celles des postes, des douanes, de la Sécurité sociale, ou bien encore celle des services de nettoiement.

Le ministre indique, par ailleurs, que tous les employés amenés à cesser leur travail seront, comme le stipule le décret présidentiel publié à cet effet, rémunérés normalement.

Pour ce qui a trait aux personnes retraitées, « les plus vulnérables à la maladie », il signale, d’autre part, que des facilitations vont permettre de leur verser leur pension sans qu’elles aient pour cela à se déplacer. Il ajoute qu’un Numéro vert, le 3011, leur préciserales procédures à suivre pour percevoir cette dernière.

Input your search keywords and press Enter.