Saturday, July 2019

Le PDG d’Alliance Assurance dénonce les « représailles » de responsables locaux et de membres du FCE

Encore une fois, le PDG de la société Alliance Assurance, Hassen Khelifati, dit être victime de ses positions en faveur du peuple algérien qui manifeste pour le départ du système.

« Après l’abus de pouvoir de M le Wali de Blida en annulant illégalement un contrat d’assurance obtenu en haute main par voie de soumission public, nous sommes informés par notre réseau de la tentative de certains responsables locaux « zélés » de faire de même », dénonce ce samedi 23 mars Khelifati sur sa page facebook.

« Est-ce une sanction contre la compagnie ou contre la personne de son PDG? », s’intéroge-t-il.

Le PDG d’Alliance Assurance affirme par ailleurs que « certains membres très en vue du premier cercle du Président du FCE, ont procédé à la résiliation et annulation de contrat gagnés conclus avec notre compagnie en représailles à nos dernières positions que ce soit par rapport au peuple ou au FCE ».

Face à ces « représailles », Hassen Khelifati ne compte pas baisser les bras. « Aux premiers, nous disons que nous n’allons pas hésiter à vous dénoncer publiquement et défendre nos droits devant toutes les juridictions compétentes nationales », promet-il. Tandis qu’aux seconds, « nous disons, nous sommes honorés d’avoir d’abord et toujours notre contrat avec le grand peuple algérien », ajoute-il.

Le 2 mars dernier, Khelifati a gelé son appartenance au FCE, après avoir participé à la marche du deuxième vendredi.

Input your search keywords and press Enter.