Saturday, December 2018

Le Qatar claque la porte de l’Opep

L’Etat du Qatar a décidé de ne plus siéger au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à partir du mois de janvier, selon un communiqué publié ce lundi par le ministre de l’Energie de l’émirat gazier, Saad Al-Kaabi.

Animant une conférence à Doha, Saad Al-Kaabi  a annoncé que « le Qatar a décidé de se retirer comme membre de l’Opep avec effet en  janvier 2019 », sans renoncer à la production du pétrole. Ce géant de la production gazière, numéro 1 mondial, veut se concentrer sur le gaz.

« Nous n’avons pas beaucoup de potentiel (dans le pétrole), nous sommes très réalistes. Notre potentiel, c’est le gaz », a souligné M. Kaabi, dont le pays est membre de l’Opep depuis 1961.

A noter que l’organisation de l’Opep compte 15 membres et menée par l’Arabie Saoudite, premier producteur mondial du pétrole et dont les relations avec le Qatar ont été rompu en juin 2017. Les deux pays sont en rupture de relation après le rapprochement entre le Qatar et l’Iran.

Input your search keywords and press Enter.