Monday, October 2020

L’expérience algérienne en matière de lutte contre la pollution maritime exposée

La ministre de l’Environnement, Nassira Benharrats a pris part lundi à la session extraordinaire du Conseil des ministres arabes de l’Environnement où elle a exposé l’expérience algérienne en matière de lutte contre la pollution maritime, mettant l’accent sur l’importance de trouver la solution idoine pour le pétrolier Safer amarré sur la côte occidentale du Yémen depuis 2015 afin d’éviter une catastrophe environnementale, a indiqué un communiqué du ministère.

Intervenant à cette occasion par visioconférence, la ministre a rappelé les risques que représente le pétrolier Safer, mettant en avant la dimension internationale pour le règlement de ce problème.

Mme. Benharrats a également mis en exergue les efforts de l’Algérie en terme de lutte contre les accidents de fuite de pétrole dans la Méditerranée, a précisé le communiqué.

Dans ce cadre, la ministre de l’Environnement a formulé nombre de propositions, entre autres, mesurer l’impact de tout éventuel scénario, évaluer l’ampleur du dégât induit par les fuites et créer un organe opérationnel pour les interventions urgentes, les secours et la lutte contre la pollution maritime.

La ministre a recommandé, par ailleurs, la création d’un fonds arabe environnemental à même de faire face aux incidents et catastrophes maritimes, a conclu le document.

Au terme de la rencontre le conseil des ministres arabes de l’Environnement a pris une série de décisions cristallisées sous forme de revendications fondamentales.

Input your search keywords and press Enter.