Monday, October 2020

Numérisation et statistique: les plans d’action sectoriels d’urgence livrés avant fin 2020

Les plans d’action sectoriels à caractère urgent dans le cadre de la stratégie nationale de numérisation seront livrés avant la fin de l’année 2020, a indiqué mardi à Alger le ministre de la Numérisation et des Statistiques, Mounir Khaled Berrah.

Lors de son intervention à l’occasion d’une rencontre de coordination avec les responsables de la numérisation au niveau des différents départements ministériels, le ministre a fait savoir que l’objectif de cette réunion a été de procéder à la validation des plans d’actions sectorielles d’urgence des différents départements ministériels avant qu’ils soient livrés d’ici fin décembre prochain.

« Chaque secteur a été saisi pour faire part des actions qui relèvent de son périmètre de compétence dans le cadre de la numérisation ayant un caractère urgent et qui doivent être livrés avant la fin de l’année en cours », a-t-il précisé.

De plus, lors de cette rencontre, un outil de mesure du niveau de maturité en matière de numérisation a été présenté.

« Après avoir fait un état des lieux, nous avons cet outil qui va collecter un certain nombre d’informations afin de déterminer le niveau de maturité en matière de numérique dans différents secteurs », a expliqué M. Berrah lors d’un point de presse en marge de cette rencontre.

Il s’agira par la suite, d’arrêter les actions idoines afin de renforcer les acquis et d’apporter les ajustements au niveau des insuffisances.

Par ailleurs, le ministre a estimé qu’un environnement garantissant la réussite de la stratégie nationale de transformation numérique est nécessaire, notamment à travers la mise en œuvre d’une feuille de route basée sur l’organisation, la normalisation, la réglementation et la technologie.

Lire aussi: Opérer une « révolution » en matière d’élaboration de statistiques précises et réelles
« La réussite de la transformation numérique nécessite la préparation et la mise en œuvre d’une stratégie structurée, inclusive et systémique sur les bases des acquis enregistrés et des entraves à éviter », a souligné M. Berrah.

Selon lui, cette stratégie devra constituer les fondements et les piliers fondateurs d’une économie du numérique forte. Elle aura comme objectifs généraux, notamment la création d’un écosystème à même de permettre l’émergence d’une industrie du numérique, créatrice de richesse.

« Il s’agit également de la mise en place d’une infrastructure technologique performante avec le développement de plateformes d’échange et de partage de ressources et de services, tels que le système d’information gouvernemental d’aide à la décision », a expliqué le ministre.

De plus, selon M. Berrah, cette stratégie doit permettre également l’utilisation généralisée à travers le pays des technologies du numérique développées allant de l’internet des objets, l’intelligence artificielle et l’imprimerie 3D, l’innovation et la généralisation du numérique.

Pour rappel, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait donné des instructions, lors du Conseil des ministres du 23 août dernier, pour accélérer le processus de numérisation des secteurs et des départements ministériels et d’assurer un raccordement entre ces derniers.

Cela a pour but de permettre aux ministères « d’échanger les données et de rattraper le retard enregistré en matière de numérisation de départements vitaux appelés à fournir à l’Etat des indicateurs économiques dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle approche économique ».

 

Input your search keywords and press Enter.