Sunday, November 2019

Le président d’Alnaft dément la signature d’un contrat avec BP et Anadarco sur le gaz de schiste  

Le président d’Alnaft (Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures), Arezki Hocini, a démenti ce lundi, en marge de la Conférence nord-africaine sur le pétrole et gaz, qui se tient à Oran (Napec, 2018), les informations faisant état de  contrat signé par Alnaft, avec BP et Anadarco pour une quelconque étude relative au potentiel du schiste en Algérie.  «Il  existe plutôt des discussions entre Alnaft et  plusieurs groupes pétroliers au sujet du schiste algérien, mais aucun contrat n’a été signé », a-t-il précisé.

« Des discussions qui pourraient donner une meilleure visibilité sur la répartition du schiste dans les zones exploitées par ces groupes en Algérie », a indiqué le même responsable dont les propos ont été rapportés par Maghreb Emergent.

Le président d’Alnaft a fait remarquer, selon la même source,  qu’un travail de récolte d’informations au sujet du potentiel algérien en matière de schiste se fait, actuellement, au niveau de cet organisme.  Selon lui, Alnaft fait ce travail avec ses propres moyens et  elle n’a aucun partenariat dans ce sens avec un opérateur étranger.

Dans le même contexte, Arezki Hocini a tenu à préciser, que « trois études ont été lancées en partenariat avec des groupes internationaux pour déterminer le potentiel de l’Algérie en énergies conventionnelles au niveau de l’off-shore et non pas en ce qui concerne le schiste ».  « Une quatrième étude, toujours au sujet de l’off-shore, devrait également débuter prochainement », a-t-il soutenu.

Input your search keywords and press Enter.