Friday, November 2019

Le président d’ENI souligne les « prometteuses » potentialités de l’Algérie en gaz naturel

Le Président directeur général du Groupe Italien ENI, Claude Descalzi, a estimé mardi à Oran, que les potentialités de l’Algérie en matière de production de gaz étaient « prometteuses ».

« L’Algérie dispose d’un important potentiel gazier. Elle a un avenir prometteur en la matière », a déclaré Claude Descalzi, à l’issue d’une cérémonie de signature de trois accords de partenariat et d’investissement avec le groupe  Sonatrach.

Le responsable d’ENI a indiqué que son Groupe compte accroitre le volume de ses investissements en Algérie, en partenariat avec la Sonatrach.

Nous somme, dit-il, engagés à aller vers de multiples opérations de partenariat et d’investissement avec la Sonatrach, notamment dans l’exploration du gaz et du pétrole dans les couches profondes », a ajouté M. Descalzi, ajoutant que son groupe fournira un apport technologique pour mieux explorer ce potentiel.

A noter que pour le pétrole, l’ENI produit, en partenariat avec Sonatrach, quelques 5.000 barils/jour qu’elle compte augmenter cette production à environ 100.000 barils/jour dans les années à venir.

Au niveau du bassin de Berkine, où l’ENI est présente au titre du partenariat avec Sonatrach-Alnaft, ce champ devra rentrer en production dans deux ans pour un contrat d’exploitation de 15 années, selon le même ce même responsable qui table sur une récupération de 60 millions de barils.

Il signale qu’en ce qui concerne la production d’hydrocarbures, l’Algérie dispose également d’un « fort potentiel » pour lequel son groupe envisage d’investir.

Input your search keywords and press Enter.