Saturday, November 2018

 Prix des véhicules neufs montés en Algérie : Le ministère du Commerce enquête  

Une enquête a été ouverte concernant les prix appliqués pour les véhicules neufs montés en Algérie, a indiqué ce mardi, 26 juin, Saïd Djellab. Le ministre du Commerce qui a présidé l’ouverture des travaux de la 4e consultation nationale sur l’élaboration de la stratégie nationale d’exportation hors hydrocarbures, au siège de l’Agence nationale de la promotion du commerce extérieur, a déclaré que ses services « enquêtent déjà » sur cette question, ajoutant qu’à l’issue des résultats, « le ministère dira son mot quant à ces prix ».

Des propos qui sonnent la menace contre les constructeurs automobiles engagés dans le montage de voitures en Algérie et dont les prix appliqués sont jugés trop élevés comparativement à ce qui l’en est dans d’autres pays du monde, voire dans des pays voisins. Rappelons dans ce sens, la campagne lancée il y a quelques mois sur les réseaux sociaux « khalliha tsaddi » (laisse là rouiller), qui a vu chuter les ventes des constructeurs.

Les propriétaires des marques en question bénéficient pourtant de plusieurs exonérations d’impôt notamment la TVA de 19%, qui devait être réintroduite dans la loi de finance complémentaire 2018, avant qu’elle ne soit supprimée au niveau de la commission finance de l’APN. 

Input your search keywords and press Enter.