Wednesday, December 2018

Ramadhan: 332 brigades de contrôle de la qualité et de répression de la fraude mobilisées à Alger 

La direction du commerce de la wilaya d’Alger a mobilisé, à l’occasion de mois de Ramadhan, 332 brigades de contrôle de la qualité et de répression de la fraude à travers l’ensemble des marchés de proximité et grandes surfaces  de la capitale dans le cadre de la protection du consommateur et l’organisation et la régulation du marché, a-t-on indiqué dimanche après de cette Direction.

« 210 de contrôle des prix et 122 autres de répression de la fraude ont été mobilisées et sont déjà présentes sur le terrain depuis deux semaines », a déclaré à l’APS le représentant de la direction du commerce de la wilaya d’Alger, Ayachi Dahar, ajoutant que ces brigades regroupent des agents spécialisés dans les enquêtes économiques et les prix et d’autres dans la répression de la fraude, répartis à travers les marchés de la wilaya d’Alger tout au long de la semaine pour « veiller à la stabilité des prix et éviter la spéculation ».

Des échantillons des produits suspectés d’avarié seront prélevés pour analyses au laboratoire et des mesures coercitives prises contre les contrevenants, a précisé le même responsable, faisant état de l’activation du numéro vert 20-10 pour signaler les dépassements des commerçants et protéger le consommateur.

M.Dahar a annoncé, dans ce sens, la mise en place au niveau du marché de gros des fruits et légumes des Eucalyptus et l’abattoir d’Hussein Dey de deux brigades de contrôle se relayant de 400h du matin jusqu’à la fermeture pour le suivi des indicateurs des prix, l’approvisionnement régulier en produits de consommation et le respect des prix codifiés, afin d’éviter la spéculation, la rétention des marchandises pour créer la pénurie.

Les sorties de ces brigades, auxquelles sont assurés tous les moyens matériels et équipements nécessaires, visent à renforcer le pouvoir d’achat du citoyen, notamment avec l’intensification du contrôle sur l’affichage des prix et le contrôle de la qualité et de la consomabilité des marchandises exposées à la vente pour protéger la santé publique, a expliqué M. Dahar.

Il a ajouté que le plan de charge de la brigade de contrôle durant le mois de Ramadhan ne se limite pas aux sorties du jour, mais également aux sorties effectuées après l’Iftar pour inclure les activités tertiaires notamment les pâtisseries, les salons de thé,  les crèmeries et les commerces de barbecues, révélant que tous les congés seront annulés pendant ce mois.

Par ailleurs, le représentant de la direction du commerce de la wilaya d’Alger a fait état de l’ouverture de 9 marchés de proximité avec la participation de plus de 5500 opérateurs économiques, et ce en coordination avec l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), répartis sur nombre de communes, à l’instar de Sidi M’hamed, Bab El Oued, Baraki, Bab Ezzouar, Birtouta, Ain Benian et El Harrach.

Il a rappelé, dans ce contexte, que « la wilaya d’Alger dispose de 98 marchés destinés à la vente de différents produits ».

Dahar a assuré que les données dont disposent l’administration du secteur confirment la disponibilité de différents produits (légumes, fruits, viandes, poissons, farine, semoule et lait), précisant, à ce propos, que la production de la laiterie Colaital de Birkhadem s’élève à 500.000 litres/jour.

Par ailleurs, M. Dahar a déclaré que la direction du commerce de la wilaya d’Alger organisera à partir du 15 mai courant, en coordination avec l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) et l’Association de la protection du consommateur, plusieurs campagnes de sensibilisation aux dangers des intoxications alimentaires, à la nécessité de l’approvisionnement régulier en produits de consommation, au respect des prix codifiés, à la lutte contre la spéculation, la rétention des marchandises et le gaspillage ainsi que sur l’importance de la réduction du taux de sucre, de sel et de matières grasses.

Input your search keywords and press Enter.