Tuesday, August 2019

Résultats de Djezzy: Hausse des revenus data, des abonnés et des investissements

L’opérateur de téléphonie mobile, Djezzy, continue sur une orientation positive de ses résultats d’exploitation en dépit d’un contexte économique très difficile et un marché en baisse.

Dévoilant les résultats du deuxième trimestre 2019, Djezzy annonce une augmentation des investissements par rapport au premier trimestre 2019. « Dans ce cadre, Djezzy a investi un montant de 3,5 milliards de dinars au deuxième trimestre enregistrant ainsi une hausse de 36% par rapport au premier trimestre et de 6% par rapport à la même période en 2018. Djezzy a poursuivi une stratégie visant à densifier son réseau 3G/4G afin de répondre aux attentes de ses clients en maintenant une haute qualité de connectivité », explique le communiqué de l’opérateur.

S’agissant des abonnés, de plus en plus d’algériens font confiance à la marque rouge. Ainsi, la croissance du nombre d’utilisateurs a gagné encore 0.4% au deuxième trimestre 2019 comparé à la même période en 2018. « A la fin du deuxième trimestre, Djezzy comptabilisait 15,6 millions de clients, en hausse de 0,4% comparé à la même période en 2018 », dévoile Djezzy.

Coté chiffres financiers, l’opérateur algérien tient toujours un équilibre appréciable notamment en termes de revenus data. « Avec 6,4 milliards de dinars, les revenus data ont connu une hausse de 9,2% d’année en année », ajoute Djezzy. Et pour cause,  « une utilisation plus élevée et à un accroissement significatif des clients data qui sont passés de 8,3 millions à 9,3 millions en augmentation annuelle de 13% ».

Pour ce qui est du revenu global, la marque a enregistré un légère baisse de 3.4%, soit un chiffre de 22,3 milliards de dinars. Pour Djezzy, le contexte économique très difficile en plein période de redressement opérationnel de l’entreprise est la principale cause de cette baisse.

Pour sa part, la marge EBITDA s’est établie à 45% au deuxième trimestre. Quant à L’EBITDA, il s’est établie à 10 milliards de dinars au deuxième trimestre avec une baisse de 1% en glissement annuel. « La diminution des revenus a été partiellement compensée par l’impact des normes IFRS 16 et une politique d’optimisation des coûts », argue l’opérateur.

Enfin, Djezzy rappelle qu’à la fin du deuxième trimestre, « les services 4G couvraient 28 wilayas et plus de 27 % de la population du pays, tandis que le réseau 3G couvrait les 48 wilayas et plus de 74 % de la population ».

Input your search keywords and press Enter.