Wednesday, March 2021

Une imposante marche à Bejaia pour soutenir Cevital

Une imposante marche a été organisée aujourd’hui le 11 décembre à Bejaia, par le Comité de soutien aux travailleurs de Cevital et à l’investissement privé pour demander la levée des déblocages qui pénalisent les projets du groupe d’Issad Rebrab à Bejaia, Sétif, Blida, Tizi Ouzou et Boumerdes.

Selon des sources locales, la marche qui a démarré du siège du groupe de Cevital à Bejaia a drainé des dizaines de milliers de personnes. Une première depuis le printemps noir de 2001.

En marchant du siège de Cevital à celui de la wilaya de wilaya, les manifestants ont scandé des slogans exhortant le déblocage des projets d’investissement de Cevital et la libération de l’initiative privée dans le domaine économique.

Des slogans politiques hostiles au pouvoir ont été également scandés par les marcheurs. On peut citer : « Pouvoir assassin », « Assa Azeka Cevital Yella Yella » ou encore « Pas de pardon ».

Les fans du MOB et la JSMB et également de la JSK ont marqué aussi leur présence en signe de solidarité avec le premier sponsor de leurs clubs. Vers 11h30, les fonctionnaires de l’APC de Bejaia quittent leurs postes de travail pour rejoindre la manifestation.

Devant le siège de la wilaya, les marcheurs ont tenu un gigantesque rassemblement. Des députés, des animateurs de la société civile et des délégués syndicaux ont pris la parole pour dénoncer les blocages économiques qui ciblent le groupe Cevital et toute la wilaya de Bejaia.

Parmi les députés présents figurent Fetta Sadat, Athmane Mazouz, Lila Hadj Arab, Khaled Tazaghart et autres.

Le président de la JSK Chérif Mellal a lui aussi participé à la marche pour exprimer le soutien de son club au groupe Cevital.

S’adressant la foule, le coordinateur national le Comité de soutien aux travailleurs de Cevital et l’investissement privé Mourad Bouzidi a salué la mobilisation tout en précisant que des centaines de milliers de personnes venues des autres wilayas ont été bloquées aux portes de Bejaia, par les barrages de Gendarmerie nationale pour les empêcher de participer à la marche.

Une réunion d’évaluation de marche d’aujourd’hui sera tenue très prochainement par le comité.

Input your search keywords and press Enter.