Saturday, August 2019

312 Palestiniens dont 57 enfants tués par l’armée d’occupation israélienne en 2018

Un total de 312 Palestiniens, dont 57 enfants et six femmes, ont été tués par des tirs de l’armée d’occupation israélienne en 2018, a indiqué lundi le rassemblement national pour les familles des martyrs palestiniens dans son dernier rapport.

Le rapport précise que 271 Palestiniens ont été tués dans la bande de Ghaza et 41 autres en Cisjordanie occupée, notant que la moyenne d’âge des victimes est de 24 ans.

Le secrétaire général du Rassemblement, Mohammad Subaihat, a déclaré que l’année 2018 a été la plus sanglante depuis plus de 30 ans.

Le centre « Abdallah Al-Horani pour les études et la documentation » de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) a indiqué mercredi dernier que le nombre des Palestiniens tués par l’armée d’occupation israélienne depuis le début des manifestations de la « Grande marche de retour » en mars 2018 s’élève à 253 morts dont 45 enfants.

Lors de ces marches, quelques 25.477 Palestiniens ont été blessés dont 13.750 par des balles réelles, a-t-il ajouté.

Parmi les blessés figurent 4.379 enfants, 2.050 femmes, 460 membres des équipes de secours et 263 journalistes.

Input your search keywords and press Enter.