Tuesday, October 2020

Ghaza: des centaines de manifestants le long de la frontière au 1er vendredi du Ramadhan

Environ un millier de Ghazaouis ont manifesté pour le premier vendredi du Ramadhan, quatre jours après la mort d’une soixantaine de manifestants sous les balles de soldats israéliens.

Le dirigeant du mouvement Hamas dans la bande deGhaza, Ismaïl Haniyeh, a rejoint les manifestants, brandissant le drapeau palestinien à quelques centaines de mètres de la barrière avec l’occupant israélien, ont rapporté les médias sur place.

S’exprimant dans une mosquée de la ville de Ghaza plus tôt dans la journée, Ismaïl Haniyeh a promis que les protestations, qui durent depuis le 30 mars, continueraient.

« Les manifestations ne s’arrêteront pas jusqu’à ce que le siège de la bande de Ghaza soit complètement levé », a-t-il assuré alors que le territoire palestinien, enclavé entre l’occupant israélien, la Méditerranée et l’Egypte, endure depuis plus de 10 ans un strict blocus israélien.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a annoncé jeudi que la frontière de son pays avec Ghaza, fermée en quasi-permanence, serait ouverte tout au long du mois sacré pour « alléger la souffrance » des Ghazaouis.

Dans la Vieille ville d’El-Qods, des dizaines de milliers de Palestiniens ont prié sous haute surveillance policière à la mosquée Al-Aqsa, sur l’esplanade des Mosquées, lors de la première grande prière hebdomadaire du Ramadhan.

Input your search keywords and press Enter.