Human Rignts Watch traite le Maroc de « puissance occupante »

Rien ne se cache plus à la communauté internationale s’agissant des violations des droits humains dans les territoires occupés du Sahara occidental.

Le Mekhzen est épinglé de toute part. Dans sa 28e édition annuelle de son Rapport mondial sur la situation des Droits de l’homme, l’ONG internationale, Human Rignts Watch, a en effet souligné que «le processus politique d’autodétermination du peuple sahraoui est resté bloqué» bénéficiant, précise HRW, «de peu de médiation et d’attention internationale» lit-on. « La non application à ce jour, du droit international, au Sahara occidental, par la tenue du référendum d’autodétermination du peuple sahraoui est le fruit du rejet, par le Maroc, puissance occupante, du référendum sur l’indépendance de ce territoire, déclaré non autonome par les Nations Unies» ont souligné, les rédacteurs de HRW, dans son rapport, rendu public, jeudi dernier en France. Le rapport de l’ONG internationale, HRW, dans lequel, il est clairement réaffirmé  qu’il « ne peut y avoir de respect ni de promotion des Droits de l’Homme, dans un système colonial », il est relevé  que les autorités coloniales marocaines «rejettent» toute perspective, de voir le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, respecter et traduit, pour venir à bout, de la dernière question de décolonisation, en Afrique, inscrite aux Nations unies.

Input your search keywords and press Enter.