Tuesday, November 2020

La MINUSMA approuve la feuille de route proposée par la CEDEAO et la qualifie de « réaliste »

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali « MINUSMA » a approuvé la feuille de route proposée par la CEDEAO qui a formulé une série de recommandations au terme de sa mission de médiation à Bamako, pour conclure un accord de sortie de crise.

Le chef de la mission intégré de la MINUSMA, Mohammed Salah Annadhif, a soutenu que cette dernière appuyait fermement les décisions de la CEDEAO pour une sortie rapide de la crise. L’organisation Ouest-Africaine réclame aux militaires mutins le lancement d’une transition civile et des élections d’ici 12 mois. Le chef de la mission intégré de la MINUSMA a qualifié de « réaliste » les propositions de la CEDEAO.

Dans une déclaration à la Radio Internationale Algérienne, M. Salah Annadhif, a dit : « Nous appuyons fermement les propositions de la CEDEAO pour sortir de cette crise, maintenant il suffit de raccourcir les délais de la transition », il a ajouté qu’ « avec l’espoir que des élections transparentes puissent se dérouler et que les citoyens maliens choisiront qui dirigera leur pays ».

Commentant la visite du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, il a déclaré que :« le déplacement de mon frère le ministre des affaires étrangères algérien prouve tout simplement que les algériens portent beaucoup d’intérêt à ce qui se passe au Mali », ajoutant « qu’il faut procéder rapidement à une transition courte, et surtout la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali ».

Par ailleurs, le journaliste et directeur de publication à Tombouctou, Mamane Cice, parlant de la visite du ministre des Affaires étrangères, M. Sabri Boukadoum, a souligné l’importance de cette rencontre, ainsi que le rôle que pourrait jouer l’Algérie à accompagner le Mali en ces circonstances particulières.

Intervenant à la chaine 3 de la Radio Algérienne, il a indiqué que « la visite du ministre des Affaires étrangères Algérien au Mali, montre les bons rapports qui existent entre les deux pays voisins », ajoutant que « cette rencontre montre la disponibilité des autorités algériennes à accompagner le Mali dans sa conjoncture extrême ».

Input your search keywords and press Enter.