Tuesday, January 2021

L’Egypte exprime des inquiétudes face au remplissage unilatéral par l’Ethiopie de son barrage sur le Nil

L’Égypte a exprimé lundi sa préoccupation face au remplissage unilatéral par l’Éthiopie de son barrage sur le Nil.

La décision prise par l’Éthiopie de commencer à remplir le réservoir du barrage a soulevé des questions sur la faisabilité des négociations visant à parvenir à un accord équitable sur le remplissage et l’exploitation du barrage, a déclaré le ministère égyptien de l’Irrigation et des Ressources en eau dans un communiqué.

Une réunion, parrainée par l’Union africaine, entre l’Égypte, le Soudan et l’Éthiopie sur le dossier du grand barrage de la Renaissance de l’Éthiopie (GERD), qui a débuté lundi, a été reportée au 3 août pour de nouvelles consultations nationales, a noté le ministère.

Un mini-sommet africain avait été convoqué le 21 juillet par liaison vidéo, au cours duquel les trois pays ont convenu de poursuivre les pourparlers pour rapprocher leurs points de vue.

L’Éthiopie, qui a commencé en 2011 à construire le GERD, un projet d’une valeur de quatre milliards de dollars, prévoit de produire plus de 6 000 mégawatts d’électricité pour stimuler le développement du pays.

Mais ce projet a été remis en cause par l’Égypte.

Cette dernière, un pays situé en aval du Nil dont dépend son eau douce, craint que le barrage n’affecte sa part annuelle de 55,5 milliards de mètres cubes des ressources en eau.

Input your search keywords and press Enter.