Monday, April 2021

Manifestations à Ghaza: AI appelle à un embargo « complet » sur les armes contre l’occupant israélien

L’organisation des droits de l’homme, Amnesty International (AI), a appelé , les gouvernements du monde entier à un embargo « complet » sur les armes contre l’occupant israélien en raison de son recours à la violence et au meurtre contre le peuple palestinien sans défense à Ghaza.

Amnesty a affirmé dans un communiqué qu’un embargo sur les armes contre les Israéliens est « nécessaire » car les forces armées de l’occupation israélienne « tuent et blessent illégalement » les manifestants palestiniens à Ghaza.

« Une force meurtrière est utilisée contre les Palestiniens qui protestent alors qu’ils ne représentent aucune menace contre les Israéliens », relève l’ONG qui précise que le constat d’utilisation d’une force « disproportionnée » a été prouvé par ses propres enquêtes.

Amnesty rappelle que les forces d’occupation israéliennes ont tué 35 Palestiniens et blessé plus de 5.500 autres, dont certains garderont un handicap à vie, pour avoir manifesté pour leur droit au retour à leurs terres.

Pour rappel, la marche hebdomadaire du retour a commencé à Ghaza le vendredi 30 mars pour marquer les 70 ans de la Nakba, lorsque des centaines de milliers de Palestiniens ont été chassé de chez eux par l’occupant israélien en 1948.

La directrice régionale adjointe du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord d’AI, Magdalena Mughrabi, a déclaré que « pendant quatre semaines, le monde regarde les tireurs d’élite israéliens et autres soldats, bien protégés, s’attaquer aux manifestants palestiniens avec des balles réelles et du gaz lacrymogène », relevant que la condamnation internationale n’a pas suffi pour pousser l’armée israélienne à renoncer à ses crimes.

« L’heure des réactions symboliques et de la condamnation doit cesser maintenant, et la communauté internationale doit agir concrètement et arrêter de livrer les armes et les munitions à Israël », a-t-elle dit.

Et d’ajouter : « les femmes et enfants palestiniens protestent contre leurs conditions insupportables de vie et revendiquent leur droit de retourner dans leurs foyers et leurs villes, dans ce qui est aujourd’hui Israël ».

Amnesty relève, par ailleurs, que les Etats-Unis sont « le principal fournisseur d’équipement militaire et de technologie d’Israël, avec un engagement à fournir 38 milliards de dollars d’aide militaire au cours des 10 prochaines années ».

D’autres pays membres de l’UE comme la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie, « ont autorisé d’importants volumes de matériel militaire pour Israël », précise le communiqué d’AI.

Input your search keywords and press Enter.