OLP: le massacre de palestiniens à Ghaza détériorait la paix au Moyen-Orient

Le massacre de civils palestiniens à Ghaza détruirait les chances de paix au Moyen-Orient, a déclaré mercredi Hanan Ashrawi, membre du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Mme Ashrawi, également chef du Département de la culture et de l’information de l’OLP, a déclaré aux journalistes que le massacre conduirait à « l’élimination des Etats-Unis en tant que promoteur de la paix impartial et de sa capacité à jouer un rôle ».

Elle a estimé que les Etats-Unis « devenaient complices » d’Israël dans l’occupation, ajoutant que l’annexion illégale du territoire palestinien constituait un « crime de guerre » et violait les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU.

Mme Ashrawi a souligné que le meurtre de civils n’était pas « la responsabilité de la direction d’aucun parti politique », notant que la manifestation était un mouvement populaire.

« Ils réclamaient leur droit au retour en vertu du droit international sur les réfugiés », a-t-elle dit, ajoutant qu’ils exigeaient la levée du « blocus cruel » de Ghaza afin qu’ils puissent « mener une vie normale, même sous l’occupation ». « Ils protestaient contre la décision américaine sur El Qods », a-t-elle poursuivi.

Au moins 110 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis fin mars lors des manifestations organisées pour exiger le retour des réfugiés palestiniens dans leurs maisons en Israël et protester contre la reconnaissance par le président américain Donald Trump d’El Qods comme capitale d’Israël en décembre dernier.

Input your search keywords and press Enter.